Index
Articles
Forum
Médias
Histoire et politique
Liens et pub
Information diverses
Contact
Événements militaires
Armes d'infanterie
Chars
Véhicules
Avions
Navires
Artillerie




Wz. 1939 Mors

Pologne

Pistolet-mitrailleur

Durant les années 1930, l'armée polonaise testa nombre de pistolets-mitrailleurs : la Thompson américaine, la Suomi finlandaise, l'Erma belge et la Neuhausen suisse. L'armée polonaise conclut finalement que le pistolet-mitrailleur était une excellente arme dans certaines situations. Avant même qu'une demande de l'armée soit effectuée, les ingénieurs Piotr Wilniewczyc et Jan Skrzypinski (ceux qui conçurent le Vis mz. 1935) présentèrent leur projet préliminaire. On les autorisa à fabriquer un prototype. L'arme fut baptisée Mors ("mort" en latin) et commença à être produite en 1938 par la Fabryka Karabinów. En avril de la même année, on effectua des tests comparatifs avec la mitraillette Erma (de construction belge). Ces tests prouvèrent que la Mors était très fonctionnelle mais qu'elle manquait de précision. Pour corriger ces problèmes, le prototype baptisé Mors 2 reçut plusieurs modifications : il avait une cadence de tir plus faible, un canon plus long et une hausse modifiée. La précision avait été améliorée mais elle demeurait inférieure à celle de l'Erma.

Wz. 1939 Mors

Wz. 1939 Mors

Fut alors produit le Mors 3 qui, lui, obtint de bons résultats aux tests ; la Fabryka Karabinów de Varsovie reçut alors une commande de 36 exemplaires. Ils furent livrés le 3 juin 1939 à différentes unités pour être testés dans des conditions de guerre. Ces tests devaient prendre fin en octobre et alors commencerait la production en série de l'arme. Le nom officiel de la mitraillette fut "Pistolet maszynowy wz. 1939 Mors" (Pistolet-mitrailleur modèle 1939 Mors). Les trois douzaines de PM fabriqués avant l'invasion allemande l'avaient été dans le plus grand secret et les soldats avaient reçu l'ordre de ne pas laisser les Allemands s'en emparer. Ils obéirent si bien qu'on ne retrouva aucun Mors avant la fin de la guerre. Deux exemplaires furent alors acheminés au Musée Central des Forces Armées à Moscou en 1983. L'un d'eux est maintenant exposé au Musée Polonais de l'Armée à Varsovie (il manque à l'arme son chargeur et sa hausse).

 

Spécifications techniques
Fonctionnement Automatique
Calibre 9 mm
Munition 9x19 mm Parabellum
Cadence de tir 500-550 coups/min
Capacité 25 cartouches
Portée 200 mètres
Masse 4,25 kg
Longueur 979 mm
Longueur du canon 300 mm
Vitesse initiale 400 m/s