Index
Articles
Forum
Médias
Histoire et politique
Liens et pub
Information diverses
Contact
Événements militaires
Armes d'infanterie
Chars
Véhicules
Avions
Navires
Artillerie

Lee-Enfield n°4 Mark I et I*

Royaume-Uni

Fusil

Plus de 30 ans de recherche furent nécessaires pour créer le Lee-Enfield n°4, évolution du Lee-Enfield modèle 1895 de James Lee. Celui-ci tirait une balle de 6 mm à haute vélocité, mais il était cependant difficile à manier sur le champ de bataille en raison de son verrou "droit", qui rendait la recharge ardue. En 1907 fut créé le Lee-Enfield à chargeur court Mark II (en anglais, « Short Magazine Lee Enfield », ou SMLE), et le modèle Mark III le suivit dans les années 1910. Ces deux fusils à verrou "rotatif" furent les armes réglementaires de l'armée britannique durant le premier conflit mondial.

Lee-Enfield n°4

Lee-Enfield n°4

Ils étaient appréciés de leurs utilisateurs et craints de leurs ennemis car leur système à verrou très doux permettait à un bon soldat de tirer jusqu'à 15 coups à la minute. En 1928, le SMLE fut modifié pour donner naissance au Lee-Enfield n°4. Il ne fut pas produit en grandes quantités jusqu'en 1941, année où il devint l'arme principale de l'armée britannique. Il demeura en service dans celle-ci après la guerre et est encore utilisé de part le monde (notamment dans des pays du Commonwealth).

Concernant la différence entre Mark I et Mark I*, l’absence d’étoile (Mark I) indique une fabrication anglaise, tandis que la présence de l’étoile (Mark I*) témoigne d’une fabrication canadienne (Long Branch) ou américaine (Savage). Cependant, Long Branch et Savage ont également fabriqué des Mark I jusqu’à la fin 1942, date à laquelle la fabrication des Mark I* démarre, ce dernier étant avant tout destiné à l’armée canadienne.

La version pour tireur d’élite était réalisée à partir de Lee-Enfield N°4 Mark I ou Mark I* fabriqués normalement puis sélectionnés pour leur précision. Le boîtier était alors ré-usiné pour mettre en place les deux points de fixation permettant de fixer l’embase de la lunette au boîtier.

Puis un marquage « T » était rajouté, généralement après le marquage du fabricant ; ces fusils prenaient ainsi la désignation de « Lee-Enfield N°4 MK I (T) » ou « Lee-Enfield N°4 MK I* (T) ».


Spécifications techniques
Fonctionnement Manuel
Calibre .303 (7,7 mm)
Munition .303 British
Cadence de tir 15 coups/min
Capacité 10 cartouches (on y insérait 2 clips de 5 cartouches chacun)
Portée 850 m
Masse 4,07 kg
Longueur 1 129 mm
Longueur du canon 640 mm
Vitesse initiale 731 m/s