Index
Articles
Forum
Médias
Histoire et politique
Liens et pub
Information diverses
Contact
Événements militaires
Armes d'infanterie
Chars
Véhicules
Avions
Navires
Artillerie




La Sicile

Sicile

Afin de prendre la Sicile, les Alliés mirent en oeuvre une énorme machine militaire. Eisenhower envoya le général britannique Alexander diriger la VIIe armée américaine du général Patton et la VIIIe armée britannique du général Montgomery. Ces forces comprenaient 6 divisions américaines (quatre DI, une DB et une DA), 5 DI et une DA britanniques et une division canadienne; soit 160 000 hommes et 600 chars. La Sicile était défendue par des forces italo-allemandes. Il s'y trouvait la VIe armée italienne du général Guzzoni et les troupes du général allemand Hans Hube. Les Italiens disposaient donc de 6 divisions et les Allemands de 4, dont une DB (plus tard renforcée par une autre DB et une DA).

Débarquement allié en Sicile

Débarquement allié en Sicile

La Sicile fut bombardée dès avril 1943. Par la suite, les Alliés établirent un plan d'attaque amphibie. L'invasion fut lancée dans la nuit du 9 au 10 juillet, la première vague d'assaut baptisée Husky comptait 3 000 navires et 3 700 appareils alliés. Cette opération permit à 3 500 parachutistes américains de prendre pied sur l'île. En une seule journée, une tête de pont fut établie au sud-est et les Britanniques pénétrèrent dans Syracuse. Lors de la prise de Gela, les Américains se heurtèrent à la farouche résistance de la division allemande Hermann Göring et à la division italienne Livorno. Deux semaines après le débarquement, les Américains étaient en vue de Palerme, les Britanniques (qui se dirigeaient vers Catane), quant à eux, furent ralentis par les interventions des forces italo-allemandes du groupe Schmalz et par la division Napoli.

Débarquement allié en Sicile

Débarquement allié en Sicile

L'objectif principal des Alliés était de prendre les positions allemandes des contreforts accidentés qui se trouvaient au sud de l'Etna. Ceux-ci empêchaient les Alliés de pouvoir s'établir sur les terrains d'aviation de la plaine de Catane. Ils protégeaient également les communications entre Messine et l'Italie. Afin de prendre ces positions, Montgomery envoya les Canadiens et la 78e division prendre Leonforte et Catenanuova, en contournant les contreforts fortifiés. Il fallut trois jours de combats intensifs pour obliger les Allemands à quitter Centuripe et à se replier sur la rive nord du Salso et sur Adrano.

Avance alliée en Sicile

Avance alliée en Sicile

À la mi-juillet, les Britanniques étaient toujours bloqués dans la plaine de Catane. Le 28 juillet, les Américains étaient en vue de Messine. Adrano tomba aux mains de la VIIIe armée britannique le 7 août, après 3 jours de combats. Plusieurs débarquement alliés suivirent : les Américain débarquèrent à Sant'Agata les 7 et 8 août, à Brolo les 10 et 11 août et finalement à Spadafora les 15 et 16 août. Le même jours, les Britanniques débarquaient à Scaletta. Messine tomba finalement le 17.

Cette bataille coûta aux Alliés 19 000 tués et blessés et à l'Axe 164 000 hommes (dont 32 000 Allemands), majoritairement prisonniers. La Sicile était maintenant aux mains des Alliés, mais 100 000 hommes des forces de l'Axe étaient parvenus à rejoindre l'Italie par le détroit de Messine.

Arrivée de matériel allié en Sicile

Arrivée de matériel allié en Sicile

  Alliés en Sicile

Alliés en Sicile


Navire de débarquement allié

Navire de débarquement allié