Index
Articles
Forum
Médias
Histoire et politique
Liens et pub
Information diverses
Contact
Événements militaires
Armes d'infanterie
Chars
Véhicules
Avions
Navires
Artillerie




KMS Prinz Eugen

Allemagne, 1938

Croiseur lourd

Le croiseur lourd Prinz Eugen était le premier des trois unités de la classe Hipper, second groupe. Cette classe comprenait aussi le Seydlitz (mis en chantier en 1936) et le Lützow (en 1937). Ces deux derniers furent lancés en janvier et juillet 1939, mais le premier ne fut jamais achevé bien qu'il le soit à 90% en juin 1942. Ils devaient emporter quatre tourelles triples de 150 mm. Mais le Seydlitz, à la volonté d'Hitler qui avait été impressionné par l'attaque de Pearl Harbor, avait décidé d'en faire un porte-avions rapide. Les travaux commencèrent, le pont installé lui donnant une longueur de 217 mètres, pour 32 mètres de large. Il devait être armé de 5 affûts doubles de 105 mm AA, embarquer 10 chasseur Me 109 et 8 bombardiers navalisés Ju 87. Cependant, les travaux n'en finissaient pas et en 1943 il fut envoyé à Königsberg pour achèvement; ce qui n"arriva jamais, et il fut sabordé en 1945 quand les Russes furent aux portes de la ville.

KMS Prinz Eugen.

KMS Prinz Eugen.

Le Lützow fut envoyé pour sa part aux Soviétiques, en janvier 1940 comme gage du pacte Germano-Soviétique signé peu avant, et renommé Petropavlosvsk. Il servit de batterie flottante de défense côtière durant le siège de Leningrad, sans être achevé, et fut frappé durement par les mortiers lourds déployés par la Wehrmacht. Renfloué fin 1942, il fut rebaptisé Tallinn, et servit encore de batterie flottante jusqu'à la fin de la guerre. Ce croiseur était encore ancré sur la Neva en 1954, servant de navire-caserne.

Le Prinz Eugen, le seul des trois qui fut achevé à temps, eut le privilège d'accompagner le Bismarck dans sa fameuse sortie le 26 mai 1941. La mer était grosse et le brouillard fit que les Swordfish de la Royal Navy le confondirent avec le Bismarck (leur silhouette était très proche), mais il ne fut pas inquiété alors que le premier fut frappé par ces appareils et presque immobilisé. Le Prinz Eugen échappa donc à son sort, effectua sa courte sortie contre le commerce, puis rentra en Allemagne. Il fut déployé en Baltique, dans les fjords norvégiens, mais il ne participa à aucune nouvelle action majeure. Il fut réarmé d'une puissante Flak en 1944-45, recevant 17 canons Bofors de 40 mm, 2 affûts doubles et 6 affûts quadruples de 20 mm. Il fut capturé à quai sans avoir eut le temps d'être sabordé et après la capitulation on décida à la conférence de Potsdam de le céder à l'US Navy.

Le Prinz Eugen effectua alors un premier voyage jusqu'à Balboa puis jusqu'à Pearl harbor, mais durant cette croisière ses turbines à hautes pression très complexes ne furent pas manipulées correctement par l'équipage américain pourtant secondé par des machinistes allemands, et il y eu rapidement une avarie. De ce fait, on le conduisit tracté par des remorqueurs jusqu'au site des tests atomiques de la bombe A (opération Crossroads). Il subit les deux tests sans grands dommages, sinon à la poupe. remorqué à Kwajalein, il resta là mais prit de la gîte, se remplissant très lentement par l'arrière. Hautement irradié, son équipage de sauvetage ne pu réparer cette brèche et on le laissa couler près d'Enubuj en décembre 1946. Il y repose toujours, l'US Navy ayant refusé qu'il soit renfloué pour démolition du fait de sa contamination.

Spécifications techniques
Déplacement 16 975 t. standard -19 040 t. Pleine Charge
Dimensions 207,70 m long, 21,50 m large, 7,20 m de tirant d'eau
Machines 3 hélice, 3 turbines Brown-Boveri, 9 chaudières La Mont.132 000 cv.
Vitesse maximale 32,5 noeuds
Blindage Ceinture 85, pont 38, caissons antitorpilles 25, tourelles 160, blockhaus 152 mm
Armement 4 x 2 canons de 203, 6 x 2 de 105, 6 x 2 de 37 et 8 de 20 mm AA, 12 (4 x 3) TLT 533 mm, 2 avions
Equipage 1 600