Index
Articles
Forum
Médias
Histoire et politique
Liens et pub
Information diverses
Contact
Événements militaires
Armes d'infanterie
Chars
Véhicules
Avions
Navires
Artillerie




KMS Gneisenau et Scharnhorst

Allemagne, 1936

Cuirassés

Les croiseurs de bataille Gneisenau et Scharnhorst, portant le nom des fameux généraux Allemands qui tinrent tête aux armées napoléoniennes, mais aussi ceux des fameux croiseurs-cuirassés de l'amiral Von Spee qui défirent à Coronel en 1914 l'escadre de l'amriral Cradock. Ils furent conçus à la suite des trois Deuschland pour répondre efficacement aux deux Dunkerque qui venaient d'être mis sur cale. Ils devaient porter une artillerie supérieure, être plus rapides et mieux équilibrés. Ils étaient en outre pressentis également pour une guerre de course contre le trafic Anglais. Leurs trois tourelles triples de 280 mm était un grand standard des "super-dreadnoughts" alors en pleine construction dans le monde. Cette artillerie de 280 mm, avec les mêmes tourelles que la classe Deustchland, restait supérieure à celle des croiseurs lourds, mais elle était insuffisante en face des pièces de 380 et 406 mm des cuirassés modernes. Ils étaient conçus tous deux pour fuir les cuirassés, du fait d'une protection très insuffisante, mais néanmoins largement supérieure à celle des Deustchland. Il était prévus initialement un armement de 6 pièces de 380 mm, mais ce modèle était encore à l'étude pour le Bismarck.

Le Scharnhorst et son camouflage intégral gris-vert sombre, en novembre 1943.

Le Scharnhorst et son camouflage intégral gris-vert sombre, en novembre 1943.

En 1938-39, on reconstruisit leur proue droite en proue de clipper, la longueur passant à 235 mètres hors-tout. Le Scharnhorst perdit la catapulte de sa tourelle arrière, et son mât fut reconstruit en tripode et replacé. Ils reçurent de l'artillerie AA de 20 mm supplémentaire durant le conflit, et le Scarnhorst reçut les deux bancs triples de tubes lance-torpilles de 533 mm débarqués du Nurnberg. Ces deux navires furent engagés en opérations et le Gneisenau fut gravement endommagé en 1942, peu après le passage en force des deux navires en mer du nord, par des bombardiers de la RAF. Conduit à Kiel pour reconstruction, on en profita pour mettre à exécution son réarmement de trois tourelles doubles de 380 mm.

Son artillerie principale fut débarquée, utilisée en batteries côtière, ses 150 mm sur rail. Mais les travaux furent mainte fois interrompues, et le Gneisenau fut finalement conduit à Gotenhafen en Pologne occidentale, fut sabordé dans le port en 1945 et démoli deux ans plus tard. Le Scharnhorst fut coulé en opérations lors d'un raid mené en 1943 contre un convoi vers la Russie, frappé à mort par les tirs du HMS Duke of York et le feu du croiseur lourd Norfolk et des croiseurs légers Jamaica et Belfast.

Spécifications techniques
Déplacement 34 840 t. standard -38 900 t. Pleine Charge
Dimensions 229,80 m long, 30 m large, 9,90 m de tirant d'eau
Machines 3 hélice, 3 turbines Brown-Boveri, 12 Chaudières Wagner.165 000 cv.
Vitesse maximale 32 noeuds
Blindage Ceinture 350, pont 76, caissons antitorpilles 44, tourelles 355, blockhaus 350 mm
Armement 3 x 3 canons de 280, 12 de 150 (4x2, 4x1), 7 x 2 de 105, 8 x 2 de 37 et 8 de 20 mm AA, 12 (4 x 3), 3 avions
Equipage 1 840