Index
Articles
Forum
Médias
Histoire et politique
Liens et pub
Information diverses
Contact
Événements militaires
Armes d'infanterie
Chars
Véhicules
Avions
Navires
Artillerie




Classe Aigle

France, 1930

Destroyers

Ces 6 destroyers lourds (Aigle, Gerfaut, Albatros, Vautour, Epervier et Milan) suivirent les Guépard en 1930. Ils en sont des copies à ceci près qu'ils possèdent de nouveaux canons modèle 1927 semi-automatiques plus rapides, et de nouveaux télémètres stéréo. Puissants, ils sont en outre capables d'atteindre 42 noeuds aux essais (Gerfaut) méritant leurs noms de rapaces. Les deux derniers de la série, Epervier et Milan étaient d'ailleurs pourvus d'uns système propulsif légèrement différent pour 68 000 cv, et disposaient de 7 tubes lance-torpilles en deux bancs doubles de flanc et un un triple axial. Tous reçurent courant 1940 1 canon de 25 mm AA et quatre mitrailleuses, le Gerfaut ayant pour sa part 1 canon de 37 mm et 6 mitrailleuses en affûts doubles.

Le Milan en 1940

Le Milan en 1940

L'Aigle, le Gerfaut et le Vautour se sabordèrent à Toulon (renfloués pour réparations par l'Axe, puis recoulés lors d'un raid allié en 1943) tandis que les trois autres étaient présents en Afrique du Nord lors de l'opération Torch et tentèrent de stopper le débarquement allié. L'Epervier fut coulé le 9 novembre, le jour suivant la perte du Milan. L'Albatros fut également gravement endommagé et coulé, mais jugé récupérable, il fut renfloué et les FNFL s'en servirent comme navire-école, partiellement désarmé, jusqu'en 1950. Il fut ensuite converti en ponton et termina sa carrière en 1959.

Spécifications techniques
Déplacement 2 440 t. standard -3 410 t. Pleine Charge
Dimensions 128,5 m long, 11,8 m large, 5 m de tirant d'eau.
Machines 2 hélices, 2 turbines Parsons/Rateau-Bretagne, 4 chaudières Yarrow/Penhoët, 64 000 cv.
Vitesse maximale 36 noeuds
Blindage Aucun
Armement 5 pièces de 140 mm (5x1), 4 de 37 mm (2x2), 4 de 13.2 mm AA (2x2), 6 TLT 533 mm (2x3)
Equipage 230