Index
Articles
Forum
Médias
Histoire et politique
Liens et pub
Information diverses
Contact
Événements militaires
Armes d'infanterie
Chars
Véhicules
Avions
Navires
Artillerie




Classe Guépard

France, 1928

Destroyers

Ces six bâtiments, Guépard, Valmy, Verdun, Vauban, Lion et et Bison suivaient d'assez près les Chacal de la première série (1923-24). Mais ces derniers, qui avaient procédés à leurs essais en 1924-25 avaient permis de tirer des enseignements de leurs défauts, intégrés dans les plans de la série Guépard. Ils furent donc lancés en 1928-30 et achevés en 1929-31. Ils reprenaient l'essentiel des précédents (superstructures, artillerie), mais avec une coque plus longue et large, un déplacement porté de 2126 à 2436 tonnes en standard. Leurs canons étaient d'un nouveau modèle (140 mm contre 130), tirant des obus de 40 kgs., mais avec une cadence de tir assez lente de quatre à cinq coups/minutes. Par ailleurs leurs postes de télémétrie étaient capable d'être efficace par tous les temps mais avaient une portée pratique grandement réduite. Leurs canons de 37 mm modèle 1925 avaient une cadence de tir de 30 coups à la minutes, et leur défense ASM comprenait quatre mortiers Thornycrofts et deux rampes de 24 grenades, intégrés dans la coque et sortant par la poupe sur des rails dédiés. Bons marcheurs, ces navires filaient 35,5 noeuds, un demi de plus que les Chacal. Ils pouvaient sourtenir la vitesse de 40 noeuds à demi charge. Ils se distinguaient aisément par leurs quatre cheminées espacées, profil classiques des destroyers lourds à venir.

Le Bison en juin 1940

Le Bison en juin 1940

En 1940, on décida de leur ajouter un canon AA de 25 mm et 8 mitrailleuses lourdes. Leur carrière opérationnelle assez longue ne fut pas des plus glorieuse: Le Bison fut coulé en opérations en Norvège le 3 mars 1940 par l'aviation Allemande, et les cinq autres, après avoir étés basés en Méditerranée, (Côte Africaine), furent rapatriés à Toulon et se sabordèrent le 27 novembre 1942. Le Guépard, le Valmy et le Lion furent renfloués et seuls les deux derniers furent réparés à temps pour êtres incorporés au sein de la Regia Marina comme les Fr24 et 21. Le premier fut coulé en 1945 à Gènes, après avoir été sabordé à l'armistice et récupéré par les Allemands, et le second à la Spezia en Septembre 1943. Le Guépard fut coulé dans la rade de Toulon le 11 mars 1944 par un raid allié.

Spécifications techniques
Déplacement 2 436 t. standard -3 200 t. Pleine Charge
Dimensions 130,2 m long, 11,7 m large, 4,7 m de tirant d'eau
Machines 2 hélices, 2 turbines Parsons/Zoelly, 4 chaudières Yarrow/Penhoët, 64 000 cv.
Vitesse maximale 35,5 noeuds
Blindage Aucun
Armement 5 pièces de 140 mm (5x1), 4 de 37 mm (2x2), 4 de 13.2 mm AA (2x2), 6 TLT 533 mm (2x3)
Equipage 230