Index
Articles
Forum
Médias
Histoire et politique
Liens et pub
Information diverses
Contact
Événements militaires
Armes d'infanterie
Chars
Véhicules
Avions
Navires
Artillerie




Classe Navigatori

Italie, 1928

Destroyers

Ces grands destroyers avaient étés construits dans un seul but: Contrer les destroyers lourds Français des classes Jaguar et Guépard. Elles y parvenaient sur le plan de l'armement tout en étant plus petites. 12 navires furent construits au total. Leur tonnage était presque double de celui des Turbine. Ils étaient également légèrement plus rapides. Leur conception dérivait des éclaireurs de 1917 tels les Mirabello et Leone. Ils étaient toutefois, comme ces derniers, classées comme destroyers en 1938.

Le Giovanni Da Verrazano en 1941.

Le Giovanni Da Verrazano en 1941.

Leur groupe moteur était nouveau, alternant deux chaudières et une turbine, système moderne et presque surdimensionné. De ce fait, aux essais, ils franchissait allègrement les 42 noeuds, voire 45, ce qui en 1930, était encore rare pour ce type d'unités. cependant, les années firent leur ouevre sur leur dégradation, et en 1941, leur vitesse maximale excédait rarement 32 noeuds. Ils souffraient également de problèmes de roulis escessif, que l'on résolut par le rabaissement de leur passerelle et de leurs cheminées, la pose de ballasts de 50 cm de chaque côté de la coque. Ils étaient également sensibles aux lames par l'avant et leur proue fut modfiée, dans le style "clipper", faisant passer la coque de 107 à 109 mètres. Progressivement leur armement AA fut modifié, ils reçurent d'abord deux affûts doubles de mitrailleuses AA de 13,2 mm en 1934, et de 7 à 9 canons de 20 mm de 1940 à 1942.

A part le Nicolo Zeno, sabordé en 1943, tous ces navires furent coulés en opérations. Lors d'un combat héroïque contre quatre destroyers Anglais, le Luca Tarigo parvint à envoyer le Mohawk par le fond avant de disparaître lui-même. Le Vivaldi fut coulé en novembre 1943, alors qu'ils s'apprêtait à se rendre à Gibraltar, par des batteries côtières Allemandes. Trois autres furent coulés par des submersibles, le Antoniotto Usodimare étant torpillé par erreur par l'Alagi. L' Alvise Da Mosto fut coulé au combat devant Tripoli le 1er décembre 1941, aux prises avec les croiseurs HMS Aurora et Penelope. Le Da Recco fut le seul à survivre au conflit, désarmé en 1954.

Spécifications techniques
Déplacement 1 900 t. standard -2 580 t. Pleine Charge
Dimensions 109,30 m long, 11 m large, 3,40 m de tirant d'eau
Machines 2 hélices, 2 turbines Parsons, 8 chaudières Tosi, 50 000 cv.
Vitesse maximale 38 noeuds
Blindage Aucun
Armement 6 canons de 120 (3x2), 2 canons de 40, 8 de 13.2 AA (4x4), 6 TLT 533 mm (2x3)
Equipage 224