Index
Articles
Forum
Médias
Histoire et politique
Liens et pub
Information diverses
Contact
Événements militaires
Armes d'infanterie
Chars
Véhicules
Avions
Navires
Artillerie




Classe Kuma

Japon, 1919-20

Croiseurs

Les 6 croiseurs de la classe Kuma, du grand plan d'armement de 1916, entrèrent en service trop tard pour participer au conflit, les derniers en 1921. Il s'agissait de versions agrandies des deux Tenryu, avec un armement renforcé de 3 pièces de 140 mm, ils étaient plus puissants et plus rapides, mais accusant un déplacement de 1500 tonnes supérieur. Ils étaient un compromis entre des croiseurs légers et des bâtiments éclaireurs.

Le Kitakami, provisoirement réarmé en "super-torpilleur" en décembre 1941.

Le Kitakami, provisoirement réarmé en "super-torpilleur" en décembre 1941.

La classe comprenait les Kuma, Tama, Kitakami, Oi et Kiso. Le Kuma et le Tama reçurent des hydravions et une catapulte en 1934-35, leur mât arrière devint tripode, la coque fut renforcée, le Kitakami voyant sa cheminée avant rehaussée tandis que les autres se voyaient greffer des têtes de cheminée différents. Leurs superstructures de mâts avant furent agrandies. La DCA de ces navires reçut 4 affûts de 25 mm en 1938-39, et leurs Tubes lance-torpilles passèrent à 610 mm au lieu des 533 initiaux. Le déplacement grimpa ainsi de 200 tonnes, leur vitesse, initialement de 36 noeuds tomba à 33.

Suivant la tactique navale très agressive en vogue à l'époque, l'Oi et le Kitakami furet convertis en croiseurs torpilleurs, un vieux concept tombé dans l'oubli et rafraîchi avec ces versions équipées de 10 bancs quadruples de tubes lance-torpilles (40 au total), montés sur des extensions latérales de coque de 60 mètres de long et perdant leur artillerie principale. Ils rentrèrent en service en décembre 1941. Le Kitakami gagna deux affûts doubles de 25 mm supplémentaires, ainsi que deux tourelles doubles de 127 mm AA, et en 1943, il perdit quatre bancs de torpilles. Gravement endommagé par le sous-marin Anglais HMS Templar en 1944, ils sera reconstruit en transport de kaiten, perdant une partie de ses machines, remplacées par une soute, on lui adapta une grue et un atelier pour ces torpille pilotées, dont il pouvait emporter 8 unités. Il survécut à la guerre et fut démoli en 1947, tandis que l'Oi fut coulé en juillet 1944, le Kiso en novembre 1944, le Tama en octobre 1944, le Kuma en janvier 1944.

Spécifications techniques
Déplacement 5 650 t. standard -6 200 t. Pleine Charge
Dimensions 158,6 m long, 14,2 m large, 4,8 m de tirant d'eau
Machines 2 hélices, 4 turbines Gihon, 12 chaudières Kampon, 90 000 cv.
Vitesse maximale 32 noeuds
Blindage De 32 à 62 mm
Armement 7 canons de 140 mm, 4 canons de 25 mm AA, 8 TLT 610 mm (4x2)
Equipage 450