Index
Articles
Forum
Médias
Histoire et politique
Liens et pub
Information diverses
Contact
Événements militaires
Armes d'infanterie
Chars
Véhicules
Avions
Navires
Artillerie




Yubari

Japon, 1923

Croiseur léger

Ce croiseur n'en était pas tout à fait un. Sa genèse remontait à 1917 lorsque l'amirauté travaillait sur un petit croiseur léger d'un nouveau genre nommé Ayase. Le Capitaine Hiraga reprit le projet en 1920, tentant d'un faire le navire le mieux armé possible avec le plus faible déplacement envisageable. Il réussissait à être 30% plus petit en effet que les Kuma/Nagara, tout en conservant le même armement. Il aurait donc dû être le prototype d'une série de nouveaux croiseurs légers. Mais ce navire, qui inaugurait un nouvel arrangement longitudinal de blindage repris par la suite, était comparable à un "super-destroyer" tels qui furent développés en 1937-42 (Les Mogador Français, Capitani Italiens, Atlanta Américains ou Taschkent Russes.), dont les ingénieurs ne cachaient pas s'être inspiré du Yubari; ce navire resta unique de sa classe. Les prochains croiseurs légers, les Mogami de 1938 n'en étaient pas vraiment, et les Agano de 1942 étaient d'une autre génération.

Le Yubari en 1923.

Le Yubari en 1923.

Le Yubari en 1941.

Le Yubari en 1941.

Bien que donné sur le papier à 2890 tonnes à vide, aux essais, puis en opérations, il était plus proche des 3560 tonnes, et 4400 en ordre de marche. Le manque de place rejaillissait sur le manque de puissance, et les 35,8 noeuds des essais tombèrent à 34 en 1941, et 32 en 1943. En 1924, sa cheminée fut rehaussée, et en 1927 on protégea les tubes lance-torpilles par des boucliers intégraux, un détail qui fait que les navires Japonais se reconnaissent facilement à ces tubes "en tourelles".

En 1942, son armement AA fut considérablement amélioré, de deux vieux canons de 76 et deux mitrailleuses, il passa à 8 canons de 25 mm, puis en 1943, ses deux canons simples avant et arrière furent enlevés au profit d'autres affûts de 25 mm, portant le total à 12, en complément de 4 affûts doubles de mitrailleuses. Il fut coulé le 27 avril 1944 par le sous-marin USS Buegill.

Spécifications techniques
Déplacement 3 380 t. standard -4 400 t. Pleine Charge
Dimensions 139 m long, 12 m large, 3,6 m de tirant d'eau
Machines 3 hélices, 3 turbines et 8 chaudières, 57 500 cv.
Vitesse maximale 34 noeuds
Blindage Max : 58 mm
Armement 6 canons de 150 mm (2x2, 2x1), 8 canons de 25 mm AA, 4 TLT 610 mm (2x2), 2 mitrailleuses, 34 mines.
Equipage 350