Index
Articles
Forum
Médias
Histoire et politique
Liens et pub
Information diverses
Contact
Événements militaires
Armes d'infanterie
Chars
Véhicules
Avions
Navires
Artillerie




Classe Ise

Japon, 1941

Cuirassés

L'Ise et l'Hyuga furent deux cuirassés dreadnoughts suivant les Fuso, lancés en 1916 et 1917. Ils étaient construits au Japon, mais sur une conception encore fortement marquée par l'ingénierie Britannique. Ils disposaient du même armement que les Fuso, mais leurs pièces étaient réparties de manière à dégager plus d'espace. En 1926-28, le mât avant fut amputé de sa partie haute et la partie basse se couvrit de passerelles et plates-formes. Ils reçurent des pistes pour avions, installées sur deux de leurs tourelles. En 1934-36, le Hyuga repassa, comme le Ise un an plus tard, en cale sèche pour d'importants travaux de modernisations assez semblables à ceux menés avec les deux Fuso. Ils en émergèrent plus longs, larges et lourds, plus rapides, avec des pièces à la portée augmentée et une artillerie AA importante. Leur mât tripode avant avait cédé la place à une tout rigide moins haute toutefois que celle du Fuso.

L'Ise, tel qu'il se présentait en 1941.

L'Ise, tel qu'il se présentait en 1941.

Le Hyuga à la veille de la bataille de Leyte, après sa transformation en porte-hydravions mixte.

Le Hyuga à la veille de la bataille de Leyte, après sa transformation en porte-hydravions mixte.

En 1941, ils étaient d'active au sein de la flotte, capable de filer 25,3 noeuds. Après la bataille de Midway, et les pertes terribles que subit la marine Nippone, l'amirauté décida de les convertir tous deux en porte-avions hybrides. Ils réémergèrent en 1943, disposant sur toute la partie arrière, après la superstructure et les deux tourelles centrales, un vaste hangar blindé avec ascenseur et catapultes, capable de mettre en oeuvre 22 hydravions de combat et d'observation. Afin de gagner en stabilité et d'augmenter la vitesse, on supprima leurs dernières pièces de 155 mm en barbettes, tandis que leur artillerie AA passait à 57 pièces de 25 mm. Leur déplacement à pleine charge redescendit à 38 000 tonnes et leur autonomie diminuée du fait de la présence de hangars à la place de citernes à mazout arrière. Leur équipage se composait de 1463 hommes. En octobre 1944, à la veille de la bataille de Leyte, ils avaient 104 canons de 25 mm en 52 affûts doubles, 6 lance-roquettes de 28 fusées chacunes contre-avions, et leurs catapultes et leurs avions enlevés. C'est dans cet état qu'ils participèrent à la fameuse bataille finale, en faisant partie de la "flotte appât" commandée par l'amiral Ozawa, et destinée à attirer le gros des forces américaines, la TaskForce 38 de l'amiral Halsey. Le 25 au soir, après cinq vagues d'assaut des avions américains, le Ise et le Hyuga survivront à la faveur de la nuit, tout le reste de l'escadre d'Ozawa étant coulée ce jour même et les deux jours suivants. Retranchés à Kure pour le reste de la guerre, le Ise et le Hyuga furent attaqués et coulés par les escadrilles américaines en juillet 1945, le Ise le 18 et le Huyga le 24.

Spécifications techniques
Déplacement 36 000 t. standard -39 000 t. Pleine Charge
Dimensions 215,8 m long, 31,7 m large, 9,21 m de tirant d'eau
Machines 4 hélices, 4 turbines, 8 chaudières, 80 000 cv.
Vitesse maximale 25,3 noeuds
Blindage Ponts 177-96, blockhaus 305, ceinture 350, tourelles, 305 et 204, barbettes 152
Armement 12 canons de 356 (6x2), 14 de 155 (barbettes), 8 canons de 127 (4x2), 20 de 25 mm AA, 3 avions
Equipage 1 376