Index
Articles
Forum
Médias
Histoire et politique
Liens et pub
Information diverses
Contact
Événements militaires
Armes d'infanterie
Chars
Véhicules
Avions
Navires
Artillerie




Classe Akitsuki

Japon, 1941-44

Destroyers

La classe Akitsuki obéissait à une directive de 1939 demandant des escorteurs rapides antiaériens pour les groupes de porte-avions. Mais comme ils devaient éventuellement avoir à répondre à une attaque de surface, un banc quadruples de tubes lance-torpilles fut aménagé au centre.

Le Fuyutsuki en 1944. Il sera l'un des rares survivants de la guerre.

Le Fuyutsuki en 1944. Il sera l'un des rares survivants de la guerre.

Cette artillerie d'un genre particulier était concentrée en 4 tourelles doubles de pièces de 100 mm à longue portée et à tir rapide. Les tourelles semi-automatisées étaient lourdes et réparties vers le centre du navire, comme pour un croiseur. D'ailleurs, avec leurs 3700 tonnes à pleine charge, le double des Fletcher, ils étaient typiquement analysés par les experts comme des "super-destroyers", catégorie en vogue fin 1937, et à la lisière du croiseur léger (5000 tonnes).

Bien que ces navires affichent déjà une forte batterie ASM, et une DCA de 4 pièces de 25 mm, cette défense "auxiliaire" fut largement augmentée, avec la pose de 15, puis 29 affûts de canons de 25 mm, et pour les survivants en 1945, de 40 à 51 canons de ce calibre, ce qui en faisaient les mieux armés des destroyers jamais construits. Les Akitsuki n'avaient pas de blindage particulier, mais leur solidité fut démontrée à maintes reprises, comme pour de nombreux croiseurs Japonais d'apparence svelte et faussement légère. La moitié des Akitsuki combattirent finalement assez peu, étant mis en service trop tard. D'ailleurs seules douze unités du programme prévu furent finalement mises en service, les autres démolies in situ en 1948. 6 unités seulement furent coulées durant le conflit, dont une par un sous-marin, 2 par des avions, et finalement 3 par d'autres navires de surface, dont un par des PT-Boats (ce qui traduisait un certain courage...) en décembre 1942 à Guadalcanal, peu de temps après sa mise en service.

Le premier, l'Akitsuki fut lancé en juillet 1941: Il fut achevé bien plus tard et n'était pas opérationnel lors de Pearl Harbor. 4 autres avaient étés lancés en 1942 et achevés en 1943, 1 en 1943 terminé en 1944 et les 5 derniers en 1944 et achevés en 1945. Ces derniers virent d'ailleurs peu de combats, restant presque tout leur court service en métropole, et survécurent logiquement à la guerre, échappant aux grands raids de bombardiers de juillet 1945. Ils furent démolis en 1948, et deux d'entre eux transférés, l'un aux Chinois qui s'en servirent jusqu'en 1963 sous le nom de Fen Yang, et l'autre à l'URSS qui le ferrailla beaucoup plus tôt.

Spécifications techniques
Déplacement 2 701 t. standard -3 700 t. Pleine Charge
Dimensions 134,2 m long, 11,6 m large, 4,15 m de tirant d'eau
Machines 2 hélices, 2 turbines, 3 chaudières, 52 000 cv.
Vitesse maximale 33 noeuds
Blindage Aucun
Armement 8 canons de 100 mm AA/AN (4x2), 4 canons de 25 mm AA, 72 DC, 4 TLT 610 mm (1x4)
Equipage 300