Index
Articles
Forum
Médias
Histoire et politique
Liens et pub
Information diverses
Contact
Événements militaires
Armes d'infanterie
Chars
Véhicules
Avions
Navires
Artillerie




Classe Asashio

Japon, 1936-37

Destroyers

En 1935, les restrictions du traité de Londres prirent fin. L'amirauté fut donc autorisée à revenir au "special type" qui avait donné naissance au Fubuki. Mais cette fois on avait incorporé les avancées apportées par les deux classes allégées précédentes, de sorte que les Asashio, nettement plus grands, conservaient leurs deux bancs de tubes quadruples et recevaient de nouveau une tourelle double, pour trois en tout.

L'Asashio en 1941. Il sera coulé en mars 1943 par des avions américains.

L'Asashio en 1941. Il sera coulé en mars 1943 par des avions américains.

10 bâtiments furent construit, le dernier entrant en service en 1938. Ils inauguraient de nouvelles turbines, mais ces dernières eurent un certain nombre de défauts de jeunesse qui prolongèrent leurs essais, et des problèmes de direction. On opéra les régales et modifications nécessaires, et ils étaient pleinement opérationnels en décembre 1941.

Pendant la guerre, on ajouta à leurs pièces de 25 mm, 8 autres, dont deux affûts à la place de leur tourelle arrière, supprimée en 1943. En 1944, ils avaient en moyenne 28 canons de 25 mm et quatre mitrailleuses, leur déplacement à pleine charge faisant un bond à 2635 tonnes. Ils furent tous coulés au combat, dont trois, à la bataille de Leyte (détroit de Surigao), les autres par des avions ou des sous-marins.

Spécifications techniques
Déplacement 1 685 t. standard -1 950 t. Pleine Charge
Dimensions 118,2 m long, 10,3 m large, 3,7 m de tirant d'eau
Machines 2 hélices, 2 turbines, 3 chaudières, 50 000 cv.
Vitesse maximale 35 noeuds
Blindage Aucun
Armement 6 canons de 127 (3x2), 4 canons de 25 mm AA, 16 DC, 8 TLT 610 mm (2x4)
Equipage 200