Index
Articles
Forum
Médias
Histoire et politique
Liens et pub
Information diverses
Contact
Événements militaires
Armes d'infanterie
Chars
Véhicules
Avions
Navires
Artillerie




Classe Matsu

Japon, 1944-45

Destroyers d'escorte

Fin 1942, les pertes effroyables que subirent la flotte Nippone du fait des sous-marins Américains inspira de la part de l'amirauté impériale la même réponse que les alliés pour répondre aux U-Bootes dans l'atlantique: Des dizaines de destroyers d'escorte, plus petits et moins chers que les "vrais" destroyers. Cependant, là encore, les Japonais voulaient dominer leurs équivalents, et ces bâtiments étaient bien mieux armées que les navires alliés de ce type.

Le Matsu en 1944. Il sera coulé en août, 5 mois après son entrée en service.

Le Matsu en 1944. Il sera coulé en août, 5 mois après son entrée en service.

Par exemple, le design initial prévoyait un banc de tubes lance-torpilles sextuple (...), qui ne fut pas retenu par la suite.La protection était soignée, comme en témoigne l'idée de placer leurs turbines dans deux compartiments séparés afin d'éviter qu'un coup au but n'immobilise le navire... En revanche, leur construction était simplifiée au possible et très rapide: Le Matsu, la tête de classe, sera mis sur cale en septembre 1943, lancé en février 1944 et achevé en avril. 17 autres navires seront construits en moins de 6 mois au titre de cette première série. Leur DCA passa à 29 canons de 25 mm AA en 1945.

La seconde série, Tachibana, était virtuellement une copie de la première, avec 33 unités prévues, mais dont seules 14 seront terminées. Elles ne différaient des Matsu que par des formes de coques simplifiées à l'extrême, et quelques légères modifications de superstructure. Leur DCA initiale était de 24 canons de 25 mm également, passée rapidement à 29, et leur arsenal ASM porté de 36 à 60 grenades Deep-Charges avec mortiers. 7 Matus furent coulés au combat, et 3 Tachibanas. Une partie des survivants furent démolis en 1947-48, mais le Nashi, qui faiasiat partie des victimes du conflit fut renfloué et réparé en 1955 pour reprendre du service comme piquet radar expérimental au sein de la nouvelle MAJ (Marine d'autodéfense Japonaise). Quelques unités allèrent aux alliés Britanniques et Américains en dommages de guerre, et ces dernier les démolirent promptement ou s'en servirent de cible, tandis que ceux qui furent livrés aux Russes virent un peu plus de service, et ceux des Chinois (4 en tout), furent conservés jusqu'en 1965. Il était prévu une troisième classe, de 80 unités, pour 1945, mais à ce moment les côtes de l'archipel étaient déjà sous les bombes.

Spécifications techniques
Déplacement 1 262 t. standard -1 500 t. Pleine Charge
Dimensions 100 m long, 9,3 m large, 3,3 m de tirant d'eau
Machines 2 hélices, 2 turbines, 2 chaudières, 19 000 cv.
Vitesse maximale 27,8 noeuds
Blindage Aucun
Armement 3 canons de 127 mm (1x2+1), 24 canons de 25 mm AA, 36 DC, 4 LC, 4 TLT 610 mm (1x4)
Equipage 120