Index
Articles
Forum
Médias
Histoire et politique
Liens et pub
Information diverses
Contact
Événements militaires
Armes d'infanterie
Chars
Véhicules
Avions
Navires
Artillerie




La flotte amphibie japonaise

Japon, 1935-1945

Les porte-avions d'assaut:

Bien entendu, les opérations de conquête du Japon dans tout le pacifique et jusqu'aux portes de l'inde, en passant par l'Indonésie, ne pouvaient se faire qu'avec des bâtiments spécialisés, l'accès aux ports dépendant aussi parfois de leur prise à terre. Comme les alliés, la marine impériale à utilisé quantité de navires de débarquement de modèles assez novateurs. Il s'agissait d'abord des révolutionnaires Akitsu Maru, préfigurant les porte-avions d'assaut modernes et qui inspira aussi bien les Anglais que les Américains. Ce navire de 1941 fut suivi du Kumano Maru. Il s'agissait des premiers porte-avions à radier opérationnel. Le Shinshu Maru, lancé en 1935 et construit à Harima pour la flotte Japonaise, était leur ancêtre, doté qui plus est d'un pont d'envol et d'un hangar pour 20 appareils.

L' Akitsu Maru avait un sister-ship, le Nigitsu Maru. Ils s'agissait de la reconversion de deux paquebots. Ils pouvaient embarquer 20 appareils, et de les opérer à partir d'une piste avec ascenseur. Ils transportaient 20 péniches standard, lancés par les portes arrière. Leur artillerie était surtout d'appui-feu. Tous deux furent coulés par des submersibles Américains.

Le Kumano Maru était un cargo de type M (construction de masse) reconverti et remis en service en 1944. Il disposait également d'un pont d'envol et d'un radier. Il pouvait opérer des appareils de divers types, et dans ce cas son emport variant de 8 à 37 avions. A la fin de la guerre il était encore sur les listes et fut reconverti à son ancien rôle de cargo et fit une belle carrière après-guerre.

Le Shinshu Maru embarquait 20 péniches, et pouvait opérer le déchargement de son matériel par des portes latérales. Il fut coulé par accident au cours du débarquement de Java, le premier mars 1942, puis réparé et coulé cette fois définitivement par un avion de l'aéronavale Américaine près de Formose le 5 janvier 1945.

Spécifications techniques
Déplacement 10 800 t. standard -14 270 t. Pleine Charge
Dimensions 160,5 m long, 20 m large, 9,1 m de tirant d'eau
Machines 1 hélice, 1 turbine et 2 chaudières, 8600 cv.
Vitesse maximale 18 noeuds
Blindage Aucun
Armement 2 canons de 120 mm, 52 canons de 25 mm AA, 12 hydravions, 16 DC
Equipage 221
L'Akitsu Maru en 1942.

L'Akitsu Maru en 1942.

Les navires de débarquement de série:

Type T1:

Les navires de débarquement du type T1, 21 unités construites de 1944 à 1945, les derniers au moment de la capitulation, étaient des unités spécialisées reconnaissable à leur poupe spécialement conçue pour mettre à l'eau sur des rails toutes sortes de véhicules marins, des péniches (5), ou simplement des charges à débarquer rapidement. Rapides, ces unités étaient conçues pour ravitailler les garnisons des îles isolées du pacifique. Mais en 1945, lorsque les opérations de ce type devinrent impossibles, priorité fut donnée à l'emport de submersibles de défenses des côtes Japonaise, d'Okinawa et Iwo Jima, et ils furent utilisés pour opérer 2 submersibles du type Koryu ou 6 torpilles kamikazes de type kaiten. A cette époque leur DCA avait été renforcée de 11 canons de 25 mm et mitrailleuses de 13,2 mm, avec un armement ASM composé de 4 mortiers lance-grenades, et une réserve de 42 grenades ASM. Ils furent tous sauf 2 coulés en opération ou en rade de Kure ou d'un autre arsenal.

Spécifications techniques
Déplacement 1 500 t. standard -1 770 t. Pleine Charge
Dimensions 96 m long, 10,2 m large, 3,6 m de tirant d'eau
Machines 1 hélice, 1 turbine et 2 chaudières, 9500 cv.
Vitesse maximale 22 noeuds
Blindage Aucun
Armement 2 canons de 127 mm, 15 canons de 25 mm AA
Equipage 95
Type T101/103:

Ces bâtiments ressemblaient plus nettement à des LST, avec une grande porte avant, et une coque conçue pour l'échouage. Ils embarquaient jusqu'à 10 chars et camions et quatre sections avec leur matériel. A cause du manque de diesels, ils étaient dotés de turbines, à partir de la troisième unité; On clase en fait ces bâtiments selon les Diesels T101 (6 unités) et les Turbines T103 (64 unités). En 1945, ils étaient armés de 8 canons de 25 mm AA, ou 21, et d'un casier de poupe à 12 grenades ASM.

Spécifications techniques
Déplacement 870-950 t. standard -994-1 004 t. Pleine Charge
Dimensions 80,47 m long, 9,1 m large, 2,9 m de tirant d'eau
Machines 1 hélice, 1 turbine/diesel, 2 chaudières, 1200/2500 cv.
Vitesse maximale 13,5 / 16 noeuds
Blindage Aucun
Armement 1 canons de 76 mm, 6 canons de 25 mm AA
Equipage 90
L'Akitsu Maru en 1942.

L'Akitsu Maru en 1942.

Type SS:

Ces navires étaient en fait des rouliers civils construits en série et réaménagés à des fins militaires en 1942-44. Il y en aura 22, qui débarquaient leurs véhicules et matériel par un porte de proue avec rampe. Les machines et la passerelle se trouvaient à l'arrière. Ils disposaient de mitrailleuses standard à l'avant et d'un mortier pour couvrir le débarquement. Leurs canons de DCA de 20 mm furent jugés insuffisants et remplacés par des 25 mm. Tous sauf 6 retournèrent à une utilisation civile après-guerre, les autres étant coulés au combat.

Spécifications techniques
Déplacement 933 t. standard
Dimensions 63 m long, 9,6 m large, 2,8 m de tirant d'eau
Machines 2 hélices, 1 diesel, 1100 cv .
Vitesse maximale 13,5 noeuds
Blindage Aucun
Armement 1 canon de 76 mm, 4 de 20 mm, 4 mitt. de 7,7 mm AA, 1 mortier
Equipage 40

Péniches de débarquement:

Type Daihatsu:

C'est la firme Daihatsu qui construisit les chalands de débarquement utilisés par l'armée impériale Japonaise depuis les campagnes en chine (1937) jusqu'à la capitulation. Les premières de ces péniches furent effectivement expérimentées en 1934. La production totale du modèle standard LB-D s'établira à 3229. Ils mesuraient 14,60 mètres et pesaient 20 tonnes à vide, et étaient capables, avec leur diesel de 60 à 150 cv de filer 7,5 à 8,5 noeuds. Ils étaient reconnaissables à leur petit kiosque de commande cylindrique au milieu, à l'arrière, et deux mitrailleurs s'installaient de part et d'autre d'elle avec des armes de 7,7 mm. Avec l'expérience de la guerre, on leur greffa deux voire trois canons antiaériens de 25 mm. Ils pouvaient embarquer une section avec son matériel ou 10 tonnes. Les SB-D Daihatsu servirent de "bonnes à tout faire", dont la patrouille et la chasse aux submersibles, avec un armement de 2 canons de 25 mm, 4 grenades ASM et d'autres avaient deux torpilles de 533 mm.

On en développa plusieurs versions, dont une réduite (Shohatsu, ou SB-C, 20 exemplaires), Chuhatsu (4 ou 5 exemplaires), mais surtout les deux versions agrandies des LB-D, les "15 mètres" ou Moku Daihatsu, avec 1140 construits et les Toku Daihatsu, ou N-L-BD de 17 ou 18 mètres avec 163 exemplaires. Ces derniers étaient conçus pour débarquer un char standard Chi-Ha ou Chi-He.

Il est à noter également que 7 cargos en construction furent réquisitionnés pour servir de navires de débarquement avec des aménagements spéciaux, comme le Settsu Maru. Pour ceux qui furent utilisés comme transports d'assaut, voir "transport armés".