Index
Articles
Forum
Médias
Histoire et politique
Liens et pub
Information diverses
Contact
Événements militaires
Armes d'infanterie
Chars
Véhicules
Avions
Navires
Artillerie




Les chasseurs de submersibles japonais

Japon, 1941-1945

Avec les pertes massives observées du fait des submersibles Américains (qui coulèrent la moitié du tonnage Japonais durant le conflit), le Japon se mit accélérer la construction de bâtiments spécialisés moins coûteux que les PA d'escorte et les escorteurs. Ce furent les Chasseurs, une catégorie datant de la première guerre mondiale et plutôt Franco-Américaine d'origine.

C'était la première fois que le Japon en concevait. Pragmatiquement, les modèles étrangers furent observés à la loupe. En 1930, il s'agissait des Ford Eagle-Boats, des SC "110 feets" de l'oncle Sam et des Ch1 Français, parmi les plus avancés à l'époque, dans les années 33-36. Mais fondamentalement, ce genre de mission était dévolue aux destroyers. Les premiers de ces chasseurs, et jusqu'en 1944, n'avaient même pas de grenades ASM, comptant uniquement sur leur armement de surface.

Les premières classes, CH1, CH3, CH53 firent place en 1941 à la classe CH13-28. Mais le chiffre total produit reste dérisoire en comparaison des centaines d'unités produites par les USA, surtout employés contre les U-Bootes: 63. C'était des navires longilignes, à coque "flush deck", relativement lents et comptant surtout sur leurs charges ASM et leurs mortiers.

-Classe CH1 (1935):

Ces premières unités, longilignes, à coque à faible tirant d'eau afin d'échapper aux torpilles, étaient aussi dérisoirement armées, rapides (24 noeuds) avec une coque très légère. Cette dernière fit l'objet, après le chavirage du Tomozuru aux essais, singulièrement renforcée, passant de 276 à 400 tonnes à pleine charge. On ne rajouta un armement décent à ces deux navires qu'en 1944, avec 3 canons de 25 mm AA et surtout 36 grenades ASM avec deux mortiers. Le CH1 survécut à la guerre et se saborda en 1946.

Spécifications techniques
Déplacement 376 t. standard -400 t. Pleine Charge
Dimensions 64 m long, 6 m large, 1,43 m de tirant d'eau
Machines 2 hélices, 2 turbines et 2 chaudières, 3400 cv.
Vitesse maximale 21 noeuds
Blindage Aucun
Armement 2 canons de 40 mm, 2 cmitt. de 7,7 mm AA
Equipage 50
Ch2 en 1943.

Ch2 en 1943.

-Classe CH3 (1936):

Cette classe fut conçue après la mise en service du prototype Ch3, en 1936. Les Ch4 à Ch12 suivront entre 1937 et 1939. Ils constituaient des versions allégées des Ch1. Le Ch3 était singulièrement léger, et sa coque renforcée, ce qui ne fut pas le cas des Ch4, modifiés dès leurs conception avec 120 tonnes de plus. Ils furent coulés en opération, sauf 5, dont un qui alla aux Chinois après-guerre. Ils reçurent 3 canons AA de 25 mm en 1944.

Spécifications techniques
Déplacement 291 t. standard -304 t. Pleine Charge
Dimensions 55,5 m long, 5,6 m large, 2,15 m de tirant d'eau
Machines 2 hélices, 2 turbines et 2 chaudières, 2600 cv.
Vitesse maximale 20 noeuds
Blindage Aucun
Armement 2 canons de 40 mm AA, 36 DCs, 2 mortiers ASM
Equipage 50
-Classe CH51 (1936):

Les Ch51 étaient les prototypes d'une nouvelle série. Ils étaient plus petits et légers encore que les Ch3, et dotés de grenades ASM dès 1937, à l'entrée en service du premier. Ils n'avaient pas les mêmes défauts que précédemment, à savoir une coque trop légère et une tenue de cap instable. Le suivant, CH53, n' était pas plus lourd et comme les deux autres, reçut 30 grenades ASM en complément. Ils furent reclassés comme chasseurs de SM auxiliaires en 1942, puis remorqueurs armés en 1944.

Spécifications techniques
Déplacement 170 t. standard -180 t. Pleine Charge
Dimensions 44,5 m long, 4,8 m large, 1,7 m de tirant d'eau
Machines 2 hélices, 2 turbines, 2 chaudières, 3000 cv.
Vitesse maximale 23 noeuds
Blindage Aucun
Armement 1 canon de 40, 36 DC et 2 LC ASM
Equipage 65
-Classe CH13 (1940):

Les navires de cette classe furent les derniers et les plus efficaces des chasseurs de SM Nippons. Ils n'étaient guère rapides, mais la faiblesse de leur appareil propulsif était aussi une garantie de plus faibles vibrations, et donc de meilleure écoute asdic (sonar). Leur coque et leurs superstructures étaient plus ramassées, larges, hautes, l'habitabilité meilleure. Si la série allait sur les listes jusqu'au Ch89, en réalité 27 ne furent pas construits et 48 ont vu du service, les derniers à partir de fin 1944. Il y aura deux séries très légèrement différentes, la série CH13 (14 unités) et la série CH28 (34 unités). Les CH28 étaient un peu plus légers, mais les deux séries avaient les mêmes performances et le même armement principal, inaugurant une pièce de 76 mm, un peu plus conséquente que le calibre 40 mm.

Durant la guerre, ils reçurent trois canons de 25 mm AA, comme tous les autres chasseurs de SM Japonais, en 1944. 13 navires ont survécu. Un a été perdu plus tard dans un typhon, et deux autres ont étés transférés en réparation de guerre, à la Chine et à l'URSS.

Spécifications techniques
Déplacement 420 t. standard -435 t. Pleine Charge
Dimensions 49 m long, 6,7 m large, 2,6 m de tirant d'eau
Machines 2 hélices, 2 turbines, 2 chaudières, 1700 cv .
Vitesse maximale 16 noeuds
Blindage Aucun
Armement 1 canon de 76 mm, 2 mitt. 13,2 mm AA, 36 DC et 2 LC ASM
Equipage 65
Ch13, 1944.

Ch13, 1944.