Index
Articles
Forum
Médias
Histoire et politique
Liens et pub
Information diverses
Contact
Événements militaires
Armes d'infanterie
Chars
Véhicules
Avions
Navires
Artillerie




Taiho

Japon, 1943

Porte-avions

Le plan de 1939 avait approuvé la construction d’un nouveau porte-avions lourd du type Shokaku amélioré. Les plans furent maintes fois remaniés, et la pose de la quille du Taiho, se déroula à Kawasaki le 10 juillet 1941. Les plans intégraient plusieurs aspects novateurs, comme le pont entièrement blindé, une caractéristique voulue à la lumière des évènements survenus en méditerranée, notamment l’incroyable survie du HMS Illustrious face au « blitz » Italo-Allemand.

Le Taiho en juin 1944.

Le Taiho en juin 1944.

Le Taiho était également dépourvu d’un pont, au détriment de la capacité d’emport mais profitant à la stabilité, jugée insuffisante pour le Shokaku et son jumeau. Par contre la coque était sensiblement plus longue et plus large, et au final, le bâtiment se révéla capable de contenir un parc aérien de 84 appareils (dont 53 réellement opérationnels), le même effectif que pour le Shokaku.

Sa DCA avait été revue à la hausse, avec dès le départ 51 canons de 25 mm AA. L’autre nouveauté consistait en une passerelle de plus grande dimension et une cheminée à angle intégrée à celle-ci, en écho à ce qui se faisait chez les alliés. Ses canons de 100 mm à double emploi étaient ceux du nouveau modèle posé sur des super-destroyers Akizuki. Le Taiho était également rapide, quoique un peu moins que ses prédécesseurs, mais avait une autonomie supérieure. Il inaugurait une nouvelle série ambitieuse de bâtiments, deux autres prévus au plan de 1942 (N°801 et 802), et encore cinq au plan de 1942 additif. Aucun ne fut mis en chantier.

Le Taiho fut lancé en avril 1943, achevé en mars 1944, mais eut une carrière opérationnelle très courte puisque sa première opération d’importance fut la bataille de la mer des Philippines durant laquelle il mit en oeuvre sans succès son groupe aérien et fut torpillé par le USS Archerfish le 19 juin 1944. L’explosion initiale rompit des conduites de carburant d’aviation, conduisant à ce que des vapeurs extrêmement inflammable envahissent tout le hangar, le tout dégénérant en une série d’explosions dévastatrices. Le bâtiment coula, littéralement mis en pièces, et il n’y eut pratiquement aucun survivant.

Spécifications techniques
Déplacement 29 300 t. standard -37 720 t. Pleine Charge
Dimensions 260 m long, 27,70 m large, 9,59 m de tirant d'eau
Machines 4 turbines à vapeur, 8 chaudières, 160 000 cv.
Vitesse maximale 33 noeuds
Blindage Ceinture 56, pont envol 80, cloisons internes 130, magasins 151 mm
Armement 12 x 100 AA, 51 x 25 mm AA, 84 avions
Equipage 1 751