Index
Articles
Forum
Médias
Histoire et politique
Liens et pub
Information diverses
Contact
Événements militaires
Armes d'infanterie
Chars
Véhicules
Avions
Navires
Artillerie




Classe Revenge

Royaume-Uni, 1915

Cuirassés

Les cuirassés de la classe Revenge, ou "R" class Battleships, étaient cinq cuirassés dreadnoughts construits durant la grande guerre, avec un armement standard similaire à celui des Queen Elisabeth précédents. En revanche, ils étaient sensiblement plus légers. Ils furent lancés en 1914-16 et achevés en 1916-17. Ils participèrent donc aux opérations de la Grand Fleet mais sans gloire notable. Ils ne bénéficièrent pas de refonte, ni même de vraie modernisation, si ce n'est pour leurs télémètres et l'ajout d'une DCA plus efficace. La classe comprenait le Royal Oak, le Revenge, le Resolution, le Royal Sovereign et le Ramillies.

Le HMS Ramillies en juillet 1940, participant à l'action de Dakar contre les navires Français et torpillé par le Poncelet

Le HMS Ramillies en juillet 1940, participant à l'action de Dakar contre les navires Français et torpillé par le Poncelet

Ils reçurent tous en 1922-24 des ballasts latéraux, antitorpilles tandis que la protection était améliorée sur le plan horizontal (pont principal et pont des machines). En 1928, leurs deux pièces de 152 mm en barbettes de la batterie supérieure furent éliminées et ils reçurent 4 pièces de 102 mm à tir rapide AA. Mais en 1936, ils reçurent quatre tourelles doubles de 102 mm du nouveau modèle. La moitié de leurs tubes lance-torpilles fut retirée dès 1931, et en 1939, ils n'en avaient plus aucun. Ils reçurent à la même date un affût octuple de 40 mm Bofors "pom-pom", mais en 1939, ils en avaient tous deux, puis en 1941, deux autres quadruples. On leur ajouta ensuite force pièces de 20 mm Oerlikon, de 12-16 en 1940 à plus de 40 en 1945. En 1940, on leur ajouta un radar. Enfin, tous ne disposaient pas de capacité d'éclairage: Quatre d'entre eux en étaient pourvus, mais elle fut retiré (sauf pour le Resolution) fin 1939. Le radar rendait les hydravions d'observation obsolètes, et d'un usage malaisé sur des bâtiments mal conçus pour en recevoir.

Durant la guerre, leurs actions furent peu médiatiques, du simple fait qu'ils étaient stationnés à Scapa Flow (Ecosse) pour une intervention contre une éventuelle sortie de la Kriegsmarine. Les Queen Elisabeth étaient eux stationnés en méditerrannée et eurent des aventures autrement plus palpitantes. Cependant, ils furent très vite occupés à escorter les convois. Le Royal Oak par exemple, subit l'impact d'une salve de torpilles venant de l'U47 du commandant Günter Prien, et sombra au mouillage, le 14 novembre 1939, à Scapa Flow même. Une action d'éclat (forcer la rade de Scapa Flow était jugé aussi difficile que celle de Gibraltar), fit de Prien à son retour un héros. Le Resolution et le Ramillies furent également tous deux torpillés (le dernier par un submersible Français, le Poncelet, en face de Dakar), mais leurs larges ballasts amortirent le choc. En juin 1944, au titre de la Loi "prêt-bail" dont bénéficiaient les Russes, le HMS Royal Sovereign fut transféré à la marine soviétique, devenant l'Arkhangelsk. Un précieux secours contre une sortie des unités lourdes de la Kriegsmarine car les Russes n'avaient aucun cuirassé dans ce secteur. Ce fut également un modus vivendi, car les Américains, en particulier le Congrès à Washington, voyait d'un très mauvais oeil le transfert d'un de ses précieux cuirassés de l'US Navy à la "république des soviets", au moment de l'offensive Nippone. l'Arkhangeslk escorta les convois de mourmansk d'août 1944 à la capitulation en mai 1945, mais "étant la "cible à abattre" pour les U-Bootes, ils ne s'aventurait jamais au-delà de la presqu'île de Kola. Il revint ensuite à la Royal Navy en février 1948, recevant à la place un cuirassé Italien. Les Britanniques le firent démolir dès son arrivée. Les autres bâtiments de la classe subirent le même sort en 1948-49.

Spécifications techniques
Déplacement 28 000 t. standard -37 510 t. Pleine Charge
Dimensions 195 m long, 30 m large, 9,4608 m de tirant d'eau
Machines 4 hélices, 4 turbines Parsons, 8 chaudières Admiralty, 80 000 cv.
Vitesse maximale 23,5 noeuds
Blindage Ceinture 330 mm, réduit central de 152 mm, tourelles 330 mm, blockhaus 278 mm
Armement 8 pièces de 381 (4x2), 16 pièces de 152 mm (8x1), 8 de 102 (4x2), 27 de 40 (2x8, 2x4), 24 de 20 mm AA
Equipage 950