Index
Articles
Forum
Médias
Histoire et politique
Liens et pub
Information diverses
Contact
Événements militaires
Armes d'infanterie
Chars
Véhicules
Avions
Navires
Artillerie




Classe V

Royaume-Uni, 1917-18

Destroyers

La première classe "V" (la seconde fut développée en 1943) formait l'épine dorsale de la flotte de destroyers de la Royal Navy durant les années vingt et trente. Avec 26 unités, organisées en escadrilles et guidée par des 5 leaders type Shakespeare, ces navires étaient les plus grands et les plus puissants en service, presque équivalents aux Novik Russes. Ils étaient directement dérivés du design des destroyers conducteurs d'escadrille et avaient étés ordonnés par l'amirauté, informée (mal) par ses services secrets que les Allemands développaient un nouveau standard de navires de plus de 1200 tonnes. Leur pont était renforcé pour acucueillir de nouveaux bancs de tubes lance-torpilles triples, bien qu'au départ, il s'agisse de bancs doubles traditionnels, les derniers n'étant pas encore prêts. Par ailleurs, leur haute passerelle, leru haut gaillard et leur coque plus solide en général en faisaient de bien meilleures unités d'escadre. Les plates-forme des canons étaient protégées par des redans en acier.

Le HMS Viceroy en 1942, configuration AAE (1/400). Noter la livrée blanche adaptée aux convois hivernaux de la route de Mourmansk.

Le HMS Viceroy en 1942, configuration AAE (1/400). Noter la livrée blanche adaptée aux convois hivernaux de la route de Mourmansk

Le HMS Viscount en août 1942 (1/400). Conversion LRE. Noter la livrée en deux tons gris-bleu clair/gris pâle

Le HMS Viscount en août 1942 (1/400). Conversion LRE. Noter la livrée en deux tons gris-bleu clair/gris pâle

Ils entrèrent en service entre août 1917 et juin 1918 et participèrent aux deux guerres mondiales: Trois furent perdus pendant la grande guerre: Le Vehement, le Verulam et le Vittoria. Les deux premiers sautèrent sur des mines, le premier en août 1918, le second en 1919 (opérations contre les "rouges"), et le troisième fut torpillé en septembre 1919 dans les mêmes opérations. Par ailleurs, les unités survivants servirent juqu'au milieu des années trente, et plusieurs seront retirées du service actif, le Venturous, le Vesper, le Violent et le Vectis en 1936-37.

En septembre 1939,ce sont donc par conséquence 18 navires de cette classe qui étaient opérationnels, dont deux au sein de la RAN* depuis 1933, le Vampire et le Vendetta. A partir de 19387, on cemmença à développer pour eux d'autres affectations, et 7 navires furent convertis jusqu'en 1940 en destroyers antiaériens. Dans ce rôle, ils perdaient leurs bancs de tubes lance-torpilles, recevaient deux tourelles doubles standard de 102 mm à tir rapide, et plus tard 4 canons de 20 mm Oerlikon. Ils possédaient aussi 45 grenades ASM avec deux casiers de poupe et deux mortiers latéraux. Voir ci-dessus le Viceroy, conversion AAE (Anti-Aircraft Escort). Ils était différent de ces navires, puisque comme les Wolsey et Woolston, construit chez Thornycroft il possédait deux pièces de 40 mm Bofors en affut simple. Ils avaient une capacité de stockage de mazout de 331 tonnes contre 325.

8 autres bâtiments furent convertis en 1941-44 en escorteurs de long rayon d'action (conçus pour un aller-retour avec les USA). Ils étaient lents car on avait supprimé la moitié de leurs chaudières au profit de citernes de mazout, de sorte qu'avec 15 000 cv. ils ne dépassaient pas 25 noeuds. Mais c'était largement suffisant pour escorter les convois efficacement. Ils se reconnaissaient à leur unique cheminée arrière restante, et à leur armement comprenant deux à trois pièces de 120 mm standard, et de la DCA de 2 pièces de 40mm ou 6 de 20mm Oerlikon, avec force deep-charges ASM (110, et 4 à 8 mortiers). Le Viscount disposait en sus d'un hedgehog (lance-roquettes ASM), et la plupart n'avaient plus leurs bancs de tubes lance-torpilles. Ces navires étaient officiellement connus comme les LRE (Long Range Escort). Mais il y avait aussi des conversions SRE (Short Range Escort), comme le Wivern, le Vivacious, se distinguant par la perte d'une de leur bancs de tubes lance-torpilles, et d'une ou deux pièces de 120 mm, avec l'apport de 4 à 6 canons AA de 20 mm et d'un grand nombre de grenades ASM, ainsi que d'un canon ASM spécial de 47 mm.

Les unités restantes furent intouchées, excepté la possibilité de remplacer l'un de leurs bancs de tubes lance-torpilles par un canon de 47 mm à tir rapide, l'ajout de 33 grenades ASM et de deux à quatre canons de 20 mm AA. Les pertes au combat furent relativement peu nombreuses: Il y eu le Venetia, perdu sur une mine en nov. 1940, le Vimiera qui subit le même sort en janvier 1942, et le Vortigern, torpillé par un U-Boote en mars 1942. En 1942, ils diposaient tous d'une antenne Huff-duff** et d'un asdic-sonar.

*Royal Australian Navy

**Calcul de la position d'un U-Boote par trigonométrie après repérage d'une transmission.

Spécifications techniques
Déplacement 1 665 t. standard -1 710 t. Pleine Charge
Dimensions 95 m long, 9 m large, 3,2 m de tirant d'eau
Machines 2 hélices, 2 turbines Parsons/Brown Curtis, 4 chaudières Yarrow/WF, 27 000 cv.
Vitesse maximale 34 noeuds
Blindage Aucun
Armement 4 pièces de 102 (2x2), 4 de 20 mm AA Bofors, 45 grenades ASM
Equipage 134