Index
Articles
Forum
Médias
Histoire et politique
Liens et pub
Information diverses
Contact
Événements militaires
Armes d'infanterie
Chars
Véhicules
Avions
Navires
Artillerie




D'escorte classe Hunt

Royaume-Uni, 1939-42

Destroyers d'escorte

La Royal Navy n'aura disposé que d'un seul modèle propre de destroyer d'escorte, contre 8 à l'US Navy. Mais il s'agissait là encore d'une production en grande série. Les "Hunt" (Domaines de chasse- un clin d'oeil à la chasse pratiquée par les escorteurs aux U-Bootes), étaient plus petits que des destroyers normaux, en mettant l'accent sur la défense antiaérienne et ASM plutôt que contre d'autres navires de surface. De ce fait, ils n'avaient aucun tube lance-torpille, mais des canons standards antiaériens, 2 à 4 mortiers et 50 grenades ASM. Les 23 premières unités constituaient la série 1, et commença avec la mise sur quille du premier en septembre 1939, son lancement en décembre 1939 et son achêvement au début de 1940. Le dernier de cette série fut lançé en juillet 1940 et terminé en février 1941. Leur artillerie prévue s'avéra d'un poids dramatique, causant un roulis excessif et ces navires revinrent en chantier pour se voir enlever l'une de leurs trois tourelles et ajouter des ballasts importants. Il y eut 4 pertes au combat parmi ces navires (1942).

Un navire de la class Hunt en 1944. (1/730)

Un navire de la class Hunt en 1944. (1/730)

La seconde série débuta en novembre 1940 avec le lancement de l'Avon Vale. 33 unités sortiront des chantiers, un peu plus large car intégrant des ballasts pour leur stabilité (qui sauvèrent d'ailleurs quelques uns de ces destroyers torpillés), et intégrant cette fois les trois tourelles prévues. Les derniers furent acceptés en service en 1942, et il y eut 8 pertes, en 1942. La troisième série débuta en 1941, avec le lancement en août, de l'Airedale, et s'acheva avec la mise en service du Wensleydale fin 1942. 28 unités sortiront des chantiers, mais ils intégraient deux tubes lance-torpilles à la place d'un affût AA. On s'était rendu compte que l'on pouvait avoir besoin de torpiller un destroyer adverse ou un U-Boote surpris en surface, ou encore un E-Boote. Il y eut cette fois 10 pertes au combat, en 1942, 43 et 44. Le HMS Haldon fut transféré à la France sous le nom de "La Combattante" en 1942. Il fut équipé comme 7 autres unités Britanniques d'un canon jumelé de 40 mm à l'avant pour marteler les U-Bootes surpris en train de plonger. La Combattante fut coulée au combat en 1945.

La dernière série de "Hunt" était radicalement différente, avec un déplacement de 1700 tonnes et une longueur de 90,22 par 10,62 mètres, leur coque était assez différente, leur proue penchée, leur DCA améliorée. 2 unités furent ancés en 1942 et achevées début 1943, le Brecon et le Brissenden. Les nombreux Hunt survivants du conflits qui ne furent pas vendus à l'étranger seront retirés du service en 1960-65.

Spécifications techniques
Déplacement 1 050 t. standard -1 625 t. Pleine Charge
Dimensions 85,34 m long, 9,60 m large, 3,8 m de tirant d'eau
Machines 2 hélices, 2 turbines Parsons, 2 chaudières Admiralty, 19 000 cv.
Vitesse maximale 27 noeuds
Blindage Aucun
Armement 6 pièces de 100 mm (3x2), 4 de 40 mm AA Bofors, 40 Grenades ASM)
Equipage 168