Index
Articles
Forum
Médias
Histoire et politique
Liens et pub
Information diverses
Contact
Événements militaires
Armes d'infanterie
Chars
Véhicules
Avions
Navires
Artillerie




Coastal Command & Fleet Air Arm

Royaume-Uni

Sous ces deux termes se cachent deux entités de la force aérienne britannique détachées de la RAF et rattachée à la marine.

Le Coastal Command représente l'aviation côtière, et comprend aussi bien des mission de reconnaissance, de liaison, de sauvetage, que d'attaque des menaces de type S-Bootes et U-Bootes. Ses squadrons comprenaient toutes sortes d'appareils dont une majorité d'hydravions. En 1942 avec le développement de la bataille de l'Alantique son rôle ne fit que s'accentuer et il reçut un grand nombre d'appareils à long rayon d'action: Il s'agissait au début de la guerre de bombardiers-torpilleurs/reco bimoteurs Blackburn Botha (1936), vite reversés à l'entraînement, de l'Avro Anson, (bimoteur reco, 1936) remplacé par le Lockheed Ventura, puis de Bristol Beaufort et Beaufighter d'attaque, de De Havilland Mosquito de reconnaissance rapide, de bombardier/reco à long rayon d'action Armstrong Withworth Whitley, Vickers Wellington et Warwick (reco) , et d'appareils américains Boeing B-17C/E/F Fortress Mk1, 2 et 2A, de bombardiers/reco Consolidated Liberator, ainsi que d'hydravions Short Sunderland, Saro Lerwick, et une majorité de Consolidated Catalina, le plus produit des hydravions de la seconde guerre mondiale.

 Catalina Mk II

Catalina Mk II

Sea Mosquito Mk XXXII

Sea Mosquito Mk XXXII

Saro Lerwick Mk I

Saro Lerwick Mk I

Short Sunderland Mk II

Short Sunderland Mk III

Vicker Warwick GR MkV

Vicker Warwick GR MkV

La Fleet Air Arm était l'appelation de l'aéronavale Britannique, rattachée à la Royal Navy. Il s'agissait bien entendu des appareils embarqués à bord des porte-avions, cuirassés, croiseurs, mais aussi d'avions basés à terre. Son équipement en matière d'hydravions embarqué restait intangible depuis l'adoption du Supermarine Walrus, un excellent appareil.

 Walrus Mk II

Walrus Mk II

Supermarine avait été depuis 1935 le fournisseur en titre de la RN, s'étant fait connaître par les courses de la coupe Schneider, un tracé en triangle au-dessus d'un lac ou d'une baie, dans lequel le temps de pasage départageait les conccurents qui rivalisaient à produire les machines les plus puissantes et les plus fuselées. A ce jeu, les Français furent vite éliminés et la coupe se disputa entre Britanniques, Italiens et Américains. Macchi comme Supermarine y trouvèrent un formidable instrument promotionnel en même temps qu'un bancs d'essais d'avions à hautes performances: Le mythique Spitfire est en droite ligne dérivé des Supermarine S2 de course de 1935. Le Spifire que l'on retrouva d'ailleurs à bord des vaisseaux de sa gracieuse majesté sous le nom de "Seafire", au même titre que le Sea Hurricane, remplaçant avantageusement les Gloster Sea Gladiator.

Seafire Mk III

Seafire Mk III

 Seafire Mk XVI

Seafire Mk XVI

Sea Hurricane Mk II

Sea Hurricane Mk II

 Sea Gladiator Mk I

Sea Gladiator Mk I

Autres appareils embarqué, le Fairey Sworfish, était dérivé d'un avion privé, le TSR1, qui fit son premier vol en 1934. Ses qualités le firent vite remarquer et il devint le principal bombardier-torpilleur de la FAA. Il gagna sa réputation non du fait de ses performances: -il était lent et peu maniable-, mais de son exceptionelle robustesse: produit jusqu'en 1943, il ne fut jamais remplacé, ses pilotes lui vouant un attachement sans bornes. Ses nombreuses attaques réussies l'ont rendu très populaire. Les MkIV disposaient de roquettes, d'un radar et d'un poste de pilotage fermé.

Le Fairey Abacore devait remplacer avantageusement le Swordfish, dont il gardait les principales caractéristiques. Il était nettemnent plus puissant. Le fairey Barracuda était un bombadier-torpilleur monoplan également employé, mais sa configuration disgracieuse et ses preformances modestes ne l'ont pas rendu immortel.

Le Fairey Fulmar était en revanche un monoplan assez proche du Battle, mais utilisé comme chaseur lourd, il se montra sous-motorisé et trop lourd et termina comme chasseur de nuit. Le Fairey Firefly multirôles le remplaça à partir de 1942.

La Grande-Bretagne reçut pour équiper ses porte-avions un grand nombre de Grumann Martlet (appelation locale du Wildcat). Ils ne faisaient pas le poids en face à des Zero Japonais ni des Me 109 Allemands. En réalité, on les employait à des missions de reconnaissance contre les U-Boote et de veille contre les bombardiers à long rayon d'action Allemands.

D'autre appareils engagés au début du conflit se sont montrés si dcevant qu'ils ont été répidement rangés à des rôles subsidiaires comme le remorquage de cibles et le réglage de tir. Les Blackburn Skua, premiers monoplans de la RN, remplaçant les vieux Hawker Nimrod, fut déclasé à partir de 1941, tandi que le Roc, sorte de version navale du Boulton-Paul Defiant, était un chasseur lourd à tourelle, finalement jamais utilisé dans ce rôle.

Sworfish Mk V

Sworfish Mk V

 Swordfish Mk II

Swordfish Mk II

Albacore Mk I

Albacore Mk I

 Fulmar Mk II

Fulmar Mk II

 Martlet Mk I

Martlet Mk I

 Roc

Roc

 Skua Mk II

Skua Mk II