Index
Articles
Forum
Médias
Histoire et politique
Liens et pub
Information diverses
Contact
Événements militaires
Armes d'infanterie
Chars
Véhicules
Avions
Navires
Artillerie




D'escorte classe Avenger

Royaume-Uni, 1939

Porte-avions d'escorte

Ces trois bâtiments (Avenger, Dasher, Biter), conçus sur la même coque standard que l'Archer, sont restés relativement célèbres car deux d'entre eux furent coulés au combat, les seuls porte-avions d'escorte Britanniques ayant subi ce sort. De plus, ils furent convertis en 1940-42 et prêts à ce moment, ils passèrent toute leur carrière dans les très difficiles conditions des convois de l'Arctique. Leurs appareils de chasse (leur groupe comprenait 12 Sea Hurricane et 3 Swordfish) furent déployés fréquemment contre les bombardiers et hydravions-torpilleurs de la Luftwaffe opérant depuis les bases de la Norvège. De plus, les U-Bootes guettaient. En la matière les increvables "sac de ficelles" (les Fairey Swordfish) disposaient contre eux d'un arsenal allant de roquettes à des mines ASM de près d'une tonne.

L'Avenger en 1942, en protection des convois vers Mourmansk

L'Avenger en 1942, en protection des convois vers Mourmansk

L'Avenger, en novembre 1942 eu l'infortune de recevoir la torpille de l'U-155 juste au niveau de sa soute à bombes. L'explosion dantesque qui suivit rompit la coque en deux parties qui s'enfonçèrent rapidement dans les eaux glacées. Il n'y eut que quelques suvivants. Quand au Dasher, il coula également à la suite d'une explosion accidentelle survenue en mars 1943, et qui avait pour causes une malencontreuse habitude Américaine, de remplir les cuves à mazout vides avec de l'eau de mer, mais aussi les mauvaises conditions de sécurité dans l'emploi du mazout par les Britanniques sur le diesel Américain et surtout une mauvaise communication entre les deux. Ce drame, car le navire coula bel et bien, entraîna un certain refroidissement dans les relations Américano-Britanniques. La mise en service des PA suivants en fut d'autant plus retardée. Enfin le Biter, survécut au conflit et devint l'un de spremiers PA Français, devenant le Dixmude. Il servit notamment en Indochine.

Spécifications techniques
Déplacement 10 366 t. standard -15 125 t. Pleine Charge
Dimensions 149,9 m long, 21,2 m large, 6,6 m de tirant d'eau
Machines 1 hélice, 1 diesel, 8500 cv.
Vitesse maximale 16,5 noeuds
Blindage Aucun
Armement 3 canons de 102 (3x1), 19 de 20 mm AA, 15 avions
Equipage 555