Index
Articles
Forum
Médias
Histoire et politique
Liens et pub
Information diverses
Contact
Événements militaires
Armes d'infanterie
Chars
Véhicules
Avions
Navires
Artillerie




HMS Furious

Royaume-Uni, 1917

Porte-avions

Célèbre au sein de la Royal Navy pour avoir été le premier porte-avions d'escadre opérationnel, le Furious était à l'origine un croiseur de bataille léger, venant d'une spécification de 1915, la même que pour les Glorious et Courageous. Mais à la différence de ces premiers, ils devait avoir deux tourelles doubles de 457 mm, un calibre record destiné à illustrer un nouveau concept de la guerre navale: Très rapide, ce navire devait pouvoir frapper l'adversaire tout en restant assez loin de sa riposte. La portée de ces canons exceptionnels, le prochain calibre envisagé pour les navires de ligne de 1918, lui permetait en effet de se tenit à l'écart des obus ennemis, sa protection étant en contrepartie très légère. Mais au cours du conflit, les concepts changèrent, et alors que le navire était en chantier, on l'acheva comme porte-avions hybride, avec un pont et un hangar à l'avant et une tourelle à l'arrière. La lourde tourelle posait des problèmes de structure et de stabilité, et peu de temps après son entrée en service fin 1917, elle fut déposée, et il reçut finalement un hangar et une piste intégrale, courant sur toute sa longueur. Opérant principalement des Sopwith Strutter et Camel, il opéra plusieurs attaques réussies en 1918 et constitua un solide terrain d'expérimentation pour la Royal Navy.

Le Furious en 1942

Le Furious en 1942

Son double hangar, son pont d'envol, son arrangement de machines et sa passerelle furent modifiées ou supprimées lors d'une reconstruction qui intervint entre 1922 et 1925, lui donnant son visage définitif. Il entra donc en service en août 1925, en se voyant doté d'un pont d'envol moins long que la coque, avec un seul hangar et deux ascenceurs cruciformes, prévus au départ pour des appareils dont les ailes ne se pliaient pas. Il était critiqué pour son faible emport de carburant pour avions, et sa faible protection, bien qu'il reçut des ballasts antitorpilles. Il n'embarquait que 36 appareils, et n'avait pas de paserelle sinon une cabine téléscopique en bout de piste. En 1939, on le conduisit à Devonport pour de nouveaux travaux, il se vit doté d'une vraie passerelle et d'une DCA plus importante et moderne.

Durant le conflit, le Furious participa à de nombreux combats, notamment en méditerranée, comme à la seconde bataille de la Grande Syrte en 1943. Mais ce service intensif et ininterrompu et son relatif manque d'entretien fatigua sa structure et en septembre 1944, il fut retiré de la première ligne. Il resta à occuper des rôles secondaires, comme le transport d'aviation ou l'écolage, avant de devenir navire-dépôt et de terminer sa carrière à la démolition en 1948.

Spécifications techniques
Déplacement 22 450 t. standard -27 170 t. Pleine Charge
Dimensions 239,70 m long, 27,4 m large, 8,60 m de tirant d'eau
Machines 4 hélices, 4 turbines Parsons, 18 chaudières Yarrow, 90 000 cv.
Vitesse maximale 30 noeuds
Blindage Ceinture 76 mm
Armement 12 pièces de 102 mm (6x2), 24 de 40 mm AA (3x8), 4 de 47 mm de parade, 36 avions
Equipage 1 218