Index
Articles
Forum
Médias
Histoire et politique
Liens et pub
Information diverses
Contact
Événements militaires
Armes d'infanterie
Chars
Véhicules
Avions
Navires
Artillerie




Rapides classe Iowa

États-Unis, 1943

Cuirassés rapides

Les cuirassés de la classe Iowa forment une nouvelle série de bâtiments issus de la nouvelle génération de cuirassés rapides initiée par les Washington en 1940. Les précédents South Dakota tentaient de combiner leur armement en améliorant la protection et de ce fait sacrifiait leur longueur à celle-ci, mais se révélaient relativement lents. Les Iowas, avec 6 unités prévues au total, devaient disposer d'une meilleure vitesse en ménageant une place considérable aux machines. De ce fait, ils étaient allongés à l'extrême, passant de 207 à 270 mètres!. Ce gain de place considérable permit en outre d'améliorer l'habitabilité, de manéger des espaces suplémentaires pour la DCA et de leur offirir un arc de tir largement supérieur. Enfin, ceci permettait de passer des pièces de 406 mm calibre 45 au calibre 50 grâce à une meilleure stabilité.

La vitesse, avec 212 000 cv au lieu de 130 000, passait donc à 32,5 noeuds au lieu de 27,5. Ceci permettait à ces navires de mieux s'intégrer au sein des task forces rapides de porte-avions.

Le cuirassé rapide USS Missouri en 1944, peu après la bataille de Leyte.

Le cuirassé rapide USS Missouri en 1944, peu après la bataille de Leyte

La classe Iowa initiale comptait les USS Iowa, New Jersey, Wisconsin, Missouri, Illinois et Kentucky, mais ces deux derniers, dont la construction avait démarré en décembre 1942, furent annulés en cours le 11 août 1945, peu de temps après la capitulation. Le kentucky étant même lancé le 20 janvier 1950 pour dégager le bassin et être démoli, les projets de conversion en cuirassés lance-missiles ayant étés abandonnés. Ces quatre premières unités furent donc achevées et mises en service en février et avril 1943 (Iowa, New Jersey), et avril/juin 1944 pour les deux autres. Ils jaugaient 57 000 tonnes à pleine charge, ce qui était exceptionnel et les plaçaient en tête de liste de plus grands navires de guerre du monde. Cependant, leurs adversaires désignés, les deux Yamato Japonais, fort de leurs 80 000 tonnes et de leurs 9 pièces de 460 mm les surclassaient (les Iowa étaient toujours équipés de pièces de 406 mm). Mais l'amirauté n'envisageait pas de passer à un calibre supérieur, même pour les Montana (70 000 tonnes) prévus au programme suivant. Il faut dire que ces pièces avaient une portée utile de 40 000 mètres, ce qui reste exceptionnel.

Ces autre unités participèrent activement au conflit, puis à la guerre de corée, fournissant un appui-feu de qualité, avant de se retrouver en réserve, car leur entretien coûtait cher. Ils seront réactivés durant la guerre du Viet-Nam et la guerre du Golfe et intensivement modernisés. Ils existent toujours, officiellement en réserve. (voir fiches 1960 et 1990).

Spécifications techniques
Déplacement 48 110 t. standard -57 540 t. Pleine Charge
Dimensions 270,4 m long, 33 m large, 11 m de tirant d'eau
Machines 4 hélices, 4 turbines GE, 8 chaudières Babcock & Wilcox, 212 000 cv.
Vitesse maximale 32,5 noeuds
Blindage Ceinture 305, tourelles 482, ponts 152, casemate interne 287-440 mm, blockhaus 445
Armement 12 canons de 406 (3x3), 20 de 127 (10x2), 80 canons de 40 (20x4), 49 de 20 mm AA, 3 avions
Equipage 1 921