Index
Articles
Forum
Médias
Histoire et politique
Liens et pub
Information diverses
Contact
Événements militaires
Armes d'infanterie
Chars
Véhicules
Avions
Navires
Artillerie




Canonnières américaines

États-Unis, 1914-42

Canonnières

Comme pour beaucoup de marines, la canonnière était un succédané économique au croiseur dans les stations lointaines, les possessions qui devaient avoir une protection dissuasive aussi bien contre les révoltes que contre les menaces extérieures. La protection des eaux territoriales était à la charge traditionnellement de l'US Coast Guard, tandis que la "présence du drapeau" sur les fleuves stratégiques et les stations "exotiques" étaient du ressort des canonnières. En la matière, l'US Navy avait toujours possédée une flotte imposante de navires de ce type, alors même que beaucoup de pays commençaient à y renoncer.

En 1939, il lui restait encore de vieilles unités en service pour la haute mer: Les Sacramento, Asheville et Tulsa, rejointes en 1936 par les Erié et Charleston, bien plus puissantes. La moitié opérait aux alentours du golfe du Mexique, aux Caraïbes, avec en vue la protection du vital canal de Panamà, dont l'utilité stratégique concernant l'US navy était le regroupement rapide de la flotte du Pacifique à l'Atlantique ou inversement. Les autres servaient aux Philippines.

En 1925, le programme naval incluait aussi 6 canonnières fluviales destinées à opérer en Chine, sur le Yang-Tsé et aux Philippines. Leur sort fut liée à la montée du militarisme Japonais: En 1937, lors de l'offensive, il y eut des pertes, un sabordage et une fuite avec transfert ultérieur à la Chine Nationaliste de Chang-Kai Tchek, celles des Philippines étant détruites, sabordées ou capturées, début 1942.

Mais d'autres canonnières furent acceptées en service durant le conflit, au titre du "reverse lend-lease", c'est à dire des unités Anglaises louées aux USA. Il s'agissait dans le cas d'espèce de 25 corvettes de la classe Flower, transférées en 1942 afin de suppléer le manque provisoire d'escorteurs adaptés. Tous ces navires furent renommés, indentifiés par l'indicatif "PG" ("Patrol Gunboats") mais ne différaient pas des unités Britanniques et Canadiennes. (Se reporter donc à la fiche concernant les Flower Britanniques). Enfin, deux Yachts furent réquisitionnés et appelés PG72 et PG85.

USS Sacramento:

Sans doute la plus vielle unité en service dans l'US Navy, le Sacramento avait été construit entre 1913 et 1914. C'était une canonnière de haute mer assez puissante dans sa catégorie. Le Sacramento resta en défense du Canal de Panamà, effectuant des patrouilles dans le golfe du mexique et les caraïbes. En 1947 elle fut retirée du service, rachetée par un armateur privé et reconvertie en navire marchand. Elle fit encore un long service civil avant sa démolition à la fin des années 60.

L'USS Sacramento

L'USS Sacramento

Spécifications techniques
Déplacement 6 718 t. standard -8 340 t. Pleine Charge
Dimensions 165 m long, 16,21 m large, 6,25 m de tirant d'eau
Machines 2 hélices, 2 turbines Westinghouses, 4 chaudières B&W, 75 000 cv.
Vitesse maximale 32,5 noeuds
Blindage Max : 90 mm
Armement 16 canons de 127 (8x2), 16 de 40 mm AA (4x4), 8 de 20 mm, 8 TLT 533 mm (2x4), 80 grenades ASM
Equipage 623
Classe Asheville (1918-22):

Ces deux navires furent conçus à l'origine comme des remplaçants des unités de haute mer plus anciennes (1880-90) et avaient une autonomie "transatlantique" et une puissance de feu de croiseur léger. L'Asheville fut coulée en 1942 aux Philippines et le Tulsa devint un navire Philippin, le Tacloban, en 1944. Il resta en service jusqu'en 1946 et fut démoli.

Spécifications techniques
Déplacement 1 270 t. standard -1 400 t. Pleine Charge
Dimensions 165 m long, 16,21 m large, 6,25 m de tirant d'eau
Machines 2 hélices, 2 turbines Westinghouses, 4 chaudières B&W, 75 000 cv.
Vitesse maximale 32,5 noeuds
Blindage Max : 90 mm
Armement 16 canons de 127 (8x2), 16 de 40 mm AA (4x4), 8 de 20 mm, 8 TLT 533 mm (2x4), 80 grenades ASM
Equipage 623
Classe Erié (1936):

Ces deux puissantes canonnières de haute mer étaient dans la droite lignée des Asheville, mais sous l'influence du traité de Londres, signé en 1930 et qui permettait la mise en service d'"avisos" de 2000 tonnes, filant à 20 noeuds, avec un armement de 155 mm au plus. Leur conception prit trois ans. L'amirauté avait mis pour conditions de créer une unité capable d'assurer des missions traditionnelles de canonnière en temps de paix, faisant acte de présence dissuasive, et de croiseur ou d'escoteurs en temps de guerre, avec pour principal adversaires désigné les "raiders", notamment les cargos corsaires déployés par l'ennemi (théoriquement les submersibles Allemands étaient hors-la loi à l'époque). Afin de respecter ces strictes limites, leur coques avait étée dessinée avec un soin tout particulier en matière d'hydrodynamique, avec une proue allongée, une largeur limitée, et une poupe à l'ancienne, très incurvée façon clipper de manière à disposer de la plus courte ligne de flottaison et trainée possible.

L'Artillerie était maximale pour ce type de bâtiment, et d'autre part la réduction des machines permettait une capacité d'emport de mazout cosidérable, avec 8000 nautiques de rayon d'action. Ils embarquaient un hydravion, mais pas de catapulte. Ce dernier était stocké entre la cheminée et la superstructure arrière et mis à l'eau et récupéré par la grue du mât arrière. Ils pouvaient également mouiller des mines et embarquer une compagnie de Marines qu'ils pouvaient débarquer près des côtes, sur un fleuve ou dans une baie grâce à leur tirant d'eau limité. Leur protection était limitée, à cause du tonnage, et la soluton retenue consistait en un compartimentage étudié pour fair face à des voies d'eau, la ceinture étant laissée libre pour un blindage prévu en temps de guerre. Enfin la DCA était particulièrement copieuse, comprenant quatre affûts quadruples de 40 mm AA en 1941, et 4 de 40 mm et deux mitrailleuses calibre 50 en 1937.

En opérations, la seconde de ces deux unités resta en protection du canal, l'autre ralliant le pacifique ou elle fut perdue en nevembre 1942. Le USS Charleston sera radié des listes et démoli en 1948.

Spécifications techniques
Déplacement 2 000 t. standard -2 340 t. Pleine Charge
Dimensions 100 m long, 12,57 m large, 3,45 m de tirant d'eau
Machines 2 hélices, 2 turbines, 2 chaudières, 6200 cv.
Vitesse maximale 20 noeuds
Blindage Max : 102 mm
Armement 4 canons de 152, 16 de 40 mm AA (4x4), 1 avion
Equipage 236
Classe Wake (1928):

Classées PR (Patrol River), ces canonnière fluviales étaient prévues au programme 1925. Elles étaient conçues pour servir d'abord en Chine, en protection traditionnelle des comptoirs locaux, police des trafics et chasse aux pirates, sur le Yang-Tsé Kiang. Elles étaient les plus petites du programme, ne comptant que 2 canons modestes, mais très habitable pour héberger une compagnie d'infanterie de marine au complet. Le Wake, autrefois Guam, fut capturé par les Japonais en décembre 1941 à Shangaï, tandis que le Tutuila réussit à remonter le Yang-Tsé jusqu'à Chongking, territoire tenu par les troupes Chinoises de Tchang-Kai-Tchek. Il leur fut d'ailleurs attribué en 1942 et resta en service au sein de la marine Nationaliste après la guerre, tandis que le Guam, sous son nouveau nom de Tatara, fut capturé et intégré par les communistes Chinois en 1945.

Spécifications techniques
Déplacement 370 t. standard
Dimensions 48,6 m long, 8,25 m large, 1,55 m de tirant d'eau
Machines 2 hélices, 2 machines VTE, 2 chaudières Thornycroft, 1950 cv.
Vitesse maximale 14,5 noeuds
Blindage Max : 102 mm
Armement 2 canons de 76 mm
Equipage 236
Classe Panay (1928):

Egalement prévues au programme de 1925, ces cannonières étaint très proches en apparence des Wake, mais un peu plus longues. Leur deux canons était de calibre 50 au lieu des pièces "de campagne" de calibre 23 des Wake. Ces navires étaiet particulièrement soignés. Une directive de l'amirauté spécifiait que ces canonnières étaient des ambassadrices des Etats-Unis d'Amérique et que par conséquent, propreté, esthétique, et discipline impreccables étaient aussi importantes que leurs canons...

Le Panay fut coulé par les Japonais lors de leur invasion de la Chine en 1937, ce qui déclencha un incident diplomatique avec les USA. L'autre, le USS Oahu, fut coulé le 6 mai 1942 aux Philippines.

Spécifications techniques
Déplacement 450 t. standard
Dimensions 58,24 m long, 8,56 m large, 1,60 m de tirant d'eau
Machines 2 hélices, 2 machines VTE, 2 chaudières Thornycroft, 2250 cv.
Vitesse maximale 15 noeuds
Blindage Aucun
Armement 2 canons de 76 mm
Equipage 70
Classe Luzon (1928):

Dernières canonnières fluviales prévues au programme 1925, il s'agissait de "200 pieds", avec de meilleures capacités de vitesse de d'emport de troupes. Il s'agissait du Luzon et du Mindanao, présents aux Philippines. Le premier fut coulé et l'autre bien sabordé (jugé irrécupérable par les Japonais) en mai 1942.

Spécifications techniques
Déplacement 560 t. standard
Dimensions 64,24 m long, 9,47 m large, 1,70 m de tirant d'eau
Machines 2 hélices, 2 machines VTE, 2 chaudières Thornycroft, 3150 cv.
Vitesse maximale 16 noeuds
Blindage Aucun
Armement 2 canons de 76 mm
Equipage 70