Index
Articles
Forum
Médias
Histoire et politique
Liens et pub
Information diverses
Contact
Événements militaires
Armes d'infanterie
Chars
Véhicules
Avions
Navires
Artillerie




Classe Gato et Tench

États-Unis, 1941-45

Submersibles

Les submersibles océaniques développés durant les années trente arrivaient à un certain point d'aboutissement. Avec le déclenchement de la guerre, on hâta le programme d'urgence, et la classe Gato, définie en 1940 comme une amélioration de la classe Tambor (1939), et furent finalement retenus pour la production de mobilisation. Ils étaient un peu plus grands pour améliorer la stabilité et permettre le montage de diesels plus puissants. Pour le reste, ils conservaient cette configuration. La série commença avec l'USS Gato (SS 212), lancé en août 1941, et se termina en septembre 1946 avec le lancement du USS Walrus, dont la construction fut stoppée. Le SS 529 était le dernier prévu, annulé en juillet 1944, comme beaucoup d'autres. Il fut produit finalement 226 unités, dont 73 pour la sous-classe Gato, 122 pour la sous-classe Balao et 31 pour les Tench.

En haut, le USS Tench. En bas le USS Balao

En haut, le USS Tench. En bas le USS Balao

Les Balao (lancé en octobre 1942) étaient allégés pour pouvoir renforcer la coque et leur permettre de descendre à plus de 120 mètres (400 pieds), contre 90 pour les Gato, à comparer avec les 150 mètres des U-Bootes, qui en réalité pouvaient résister à 220 mètres d'immersion... A partir de la classe Tench (1944), il fut prouvé que la profondeur d'immersion opérationnelle était de 135 mètres et que la profondeur d'implosion (ou d'écrasement) était de 229 mètres. Bien que leur armement ne variait pas sur le fond, l'artillerie AA différait et la place du canon de 76 mm aussi: A l'avant sur les Gato et Balao et à l'arrière sur les Tench. Ils embarquaient 28 torpilles de réserve en plus des 10 en tubes. Leur superstructure en baignoire fut vite tronquée pour adapter deux postes de tirs pour pièces de 20 mm Oerlikon. Quelques unités de la classe Balao, les Balao, Billfish, Bowfin, Cabrilla, Capelin, Cisco et Crevalle étaient équipés d'un canon de 127 mm, 1 de 40 mm et 2 mitrailleuses de 12.7 mm. et à partir du USS Perch, la plupart des Balao/Tench furent armés de 1 canon AA de 20 mm à la place des mitrailleuses.

Leur carrière fut très active dans le pacifique, et ils contribuèrent puissamment à la défaite du Japon. Grâce à leur nombre, bien sûr mais aussi leur grande autonomie, et aux nombreuses bases de ravitaillements disséminées dans les îles, ils purent opérer avec le plus grand succès contre le trafic Japonais, coulant la plupart de ses cargos et pétroliers. Le Japon n'avait pas pris la mesure de la menace sous-marine et ne possédait pas ou peu d'escorteurs. Une situation qu'elle tenta d'inverser en 1944, en vain. A Guadalcanal, notamment, la menace que représentait ces submersibles qui pullulaient, obligea l'amirauté à inventer le convoi militaire nocturne, basé sur des destroyers et des croiseurs: le fameux "Tokyo Night Express".

Après guerre, les unités survivantes (il n'y eut que 13 pertes par faits de guerre), qui étaient en bon état furent pour la plupart transformée aux Standards Guppy I, II et III, et ainsi faire partie de la flotte de sous-marins de l'US Navy pendant la guerre froide. Ceux qui ne furent pas vendus à la fin des années 60 et 70 furent démolis, après une longue carrière. Ils étaient appréciés pour leurs dimensions généreuses et leur grande robustesse. Les USS Cod, Drum, Silverside, Cavalla, Cobia, Croaker, Bowfin, Lionfish, Sabalo, Batfish, Becuna, Pampanito, et Torsk ont étés préservés de la démolition et certains se visitent aujourd'hui.

Spécifications techniques
Déplacement 1 526-1 570 t. surface/ 2 410 t. Plongée
Dimensions 95 m long, 8,3 m large, 4,65 m de tirant d'eau
Machines 2 hélices, 2 diesels et Moteurs electriques, 5400/2740 cv.
Vitesse maximale 20,25 noeuds surface/ 8,75 noeuds plongée
Blindage Aucun
Armement 1 canon de 76, 2 mitrailleuses de 12,7 mm et 2 de 7,62 mm, 6 TLT 533 mm proue, 4 poupe
Equipage 80