En 1904, en raison des avancées techniques dans les systèmes d’armes, le Portugal décide d’adopter un nouveau fusil pour remplacer les fusils Kropatschek et Guedes. Le Colonel Vergueiro, spécialiste de la balistique, crée une munition spécifiquement adaptée aux soldats portugais, optant pour un calibre de 6.5 mm. Ce choix vise à réduire la fatigue du tireur, à faciliter l’instruction grâce à une trajectoire de projectile rasante, nécessitant peu d’intervention au niveau de la planchette élévatrice, et à garantir une grande précision. Après avoir observé le Mauser espagnol, l’État portugais contacte la firme Mauser et commande un lot de fusils au calibre 6.5 Vergueiro, qui seront fabriqués à Braço de Prata, dans la banlieue de Lisbonne. Au total, 100 000 unités seront produites. Ces fusils ont été utilisés par les troupes portugaises lors de la Première Guerre mondiale en Belgique ainsi qu’en Angola et au Mozambique contre les Allemands. La munition présente des performances comparables à celle de la 6.5 suédoise. Cependant, le Portugal ne développe pas de système d’arme pérennisant cette munition. Dans les années 40, avec l’acquisition de fusils mitrailleurs en calibre 7.92 mm, la décision est prise de convertir les Mauser Vergueiro au calibre 7.92 mm. Le fusil à culasse à verrou à 4 temps et magasin interne de 5 coups sera utilisé lors de la guerre d’outre-mer portugaise, aux côtés du modèle m/938, avant d’être remplacé par le fusil Hk G3.

 

Espingarda mauser-vergueiro m904

 

Spécifications techniques

Fonctionnement Manuel culasse à verrou
Calibre 6.5 mm
Munition 6.5×58mm
Cadence de tir 15 coups/min
Capacité 5 cartouches
Portée Pratique : 400 m / Utile : 2 000 m / Max.: 4 000 m
Masse 3,9 kg
Longueur 1 110 mm
Longueur du canon 600 mm
Vitesse initiale 745 m/s

 

Merci à Alves Eric pour sa contribution