Le fusil short magazine Lee-Enfield mark3 est une évolution du fusil culasse à verrou Lee-Metford adopté par l’empire britannique en 1889. Il avait la particularité d’avoir un magasin chargeur conçu par Lee qui révolutionnait ce qui se faisait à l’époque, notamment les magasins tubulaires de type Spencer, Henry ou Kropatschek. Initialement à 7 cartouches puis porté en 1890 à 10 cartouches.

Suite à la guerre contre les boers en Afrique du Sud et les enseignements tirés de cette guerre, l’empire britannique décide de raccourcir le Lee-Metford pour devenir le Enfield SMLE en 1903 comme fusil universel pour tout l’empire. Viendrons des améliorations en 1907 et 1916. Le fusil avait très bonne réputation, suite aux améliorations des conflits précédents, toutes les améliorations ont permis à l’empire Britannique de participer à la première guerre mondiale jusqu’à son dénouement avec un fusil solide, de grande contenance et très précis. En effet le calibre de 7.7mm du 303 british est une munition redoutable. Les troupes Britanniques ont commencé la campagne de France avec le fusil SMLE mark 3 avant d’être remplacé à partir de 1939 par le Enfield mark 4 plus économique à produire. Néanmoins le fusil SMLE mark3 a continué sa carrière jusqu’à l’aube des années 60 en Inde et Australie, preuve de la confiance qui lui était apporté.

 

Fusil Lee-Enfield Mark III

 

Spécifications techniques

Fonctionnement Culasse à verrou
Calibre 7.7mm
Munition .303 british
Cadence de tir  100 coups/min
Capacité 10 cartouches
Portée 1000 m
Masse 4 kg
Longueur 1130 mm
Longueur du canon 640 mm
Vitesse initiale 750 m/s

 

Merci à Alves Eric pour sa contribution