La Norvège a opté pour le fusil-mitrailleur Madsen pour la défense de son territoire. Les excellentes relations avec le Danemark ont facilité un achat groupé avec la Suède. Apprécié des soldats norvégiens pour sa robustesse face aux conditions climatiques et sa légèreté lors du transport, le fusil-mitrailleur Madsen a permis une mise en place de tactiques plus flexibles, facilitant ainsi les opérations sur le terrain. Les versions norvégiennes du Madsen étaient chambrées pour le calibre réglementaire de 6.5mm suédois.

La Norvège, en tant que pays neutre, a subi l’invasion de l’Allemagne en 1940 pour garantir l’approvisionnement en acier nécessaire à son industrie de guerre. Elle a mené une campagne militaire aux côtés des forces expéditionnaires françaises et anglaises d’avril à juin 1940. Le renversement du gouvernement en place et la signature de l’armistice ont marqué la fin de la campagne norvégienne. Malgré cela, une forte résistance s’est organisée pour épuiser les troupes d’occupation. Les Norvégiens, forts de leur tradition de chasse, ont harcelé les Allemands depuis les régions boisées du nord de la Norvège, utilisant notamment les fusils-mitrailleurs Madsen.

Par ailleurs, la Suède, en tant que pays neutre, a grandement aidé la résistance norvégienne contre les Allemands en fournissant du matériel, une base arrière et des Madsen suédois.

 

Madsen M/22 6,5 m.m

 

Spécifications techniques

Fonctionnement Automatique, long recul du canon
Calibre 6.5 mm
Munition 6.5×55 mm
Cadence de tir 500 coups/min
Capacité 40 cartouches
Portée 1500 m
Masse 9.9 kg
Longueur 1169 mm
Longueur du canon 480 mm
Vitesse initiale 750 m/s

 

Merci à Alves Eric pour sa contribution