Après la guerre franco-prussienne et le retour des troupes garibaldiennes, le royaume d’Italie prend conscience de l’urgence de moderniser son armement pour remplacer ses fusils à percussion de type Minié. Ainsi, il opte pour une variante du fusil suisse Vetterli, l’un des plus modernes de l’époque, dans une version conçue par l’Italien Vitali, plus rustique. Bien qu’elle conserve la culasse, l’Italie abandonne le magasin tubulaire au profit d’une munition à étui métallique radicalement moderne pour l’époque : le 10.4x47R. En 1887, l’Italie reconnaît l’obsolescence de son fusil face aux fusils à répétition et décide de le moderniser en adoptant un magasin vertical de 4 coups. En 1915, durant la Première Guerre mondiale et compte tenu des pertes massives dans les Alpes, il est décidé d’effectuer en urgence la transformation des fusils 1870/87 au calibre 6.5mm Carcano. Pendant la Seconde Guerre mondiale, les fusils 1870/87/15 équiperont les forces auxiliaires italiennes lors des guerres en Afrique et les milices chemises noires fascistes. Finalement, les fusils Vetterli-Vitali auront une carrière exceptionnellement longue, démontrant par cette longévité une conception solide.

 

Fusil vetterli-vitali 1870/87

 

Spécifications techniques

Fonctionnement Manuel culasse à verrou
Calibre 10.4 mm
Munition 10.4×47 mmR, 6.5x52mm
Cadence de tir 20 coups/min
Capacité 1 coup (version 1870), 4 coups (version 70/1887), 6 cartouches (version 70/87/1915)
Masse 4.62 kg
Longueur 1345 mm
Longueur du canon 860 mm
Vitesse initiale 400 m/s (10.4), 660 m/s (6.5mm)

 

Merci à Alves Eric pour sa contribution