Le monde des revolvers à poudre noire était révolu, et vu le succès des pistolets FN Herstal modèles 1900 et 1910, la maison Beretta devait réagir avec un produit moderne et nouveau. L’occasion s’est présentée lorsque le dirigeant de Beretta a pris note des plaintes émanant des militaires à l’encontre du pistolet Glisenti 1910. Pour remédier à cela, Beretta va concevoir, grâce à son ingénieur Tullio Marengoni, une arme simple, fiable et bien finie. Il s’agit du pistolet Beretta 1915, à culasse non calée, à simple action, avec un marteau de percussion caréné.

Ce pistolet sera au calibre 7.65 court (.32 ACP) ; ses dimensions seront contenues afin d’en faire une arme légère, agréable à porter. Dès sa conception, le pistolet sera destiné principalement au marché civil, dans le but de garantir un avenir plus prometteur et de convenir ainsi au plus grand nombre, notamment à la police et à l’armée.

L’arme sera un grand succès pour la Maison Beretta, car elle est arrivée au bon moment : l’État italien avait un besoin urgent d’armes pour faire face à l’Autriche durant la Première Guerre mondiale. L’armée italienne a demandé à Beretta de construire une version tirant le 9 mm Glisenti, ce qui a été réalisé, tout en conservant la culasse non calée, faisant ainsi du Beretta 1923 son évolution directe.

Le pistolet s’est montré à la hauteur : simple et robuste, il était apprécié des soldats, notamment des troupes d’élite Arditi. Les pistolets Beretta 1915 ont connu des améliorations successives en 1917 et 1919 ; tous modèles confondus, environ 72 000 exemplaires ont été produits.

L’arme a poursuivi sa carrière durant toute la Seconde Guerre mondiale, aux côtés des Beretta M23, M34 et M35, jusqu’aux années 60.

 

 

Spécifications techniques

Fonctionnement Semi-automatique, culasse non calée
Calibre 7.65 mm / 9 mm
Munition 7.65×17 mmSR (.32 ACP) / 9×19 mm Glisenti
Cadence de tir 18 coups/min
Capacité 7 à 8 cartouches
Portée 50 m
Masse 0.590 kg
Longueur 150 mm
Longueur du canon 85 mm
Vitesse initiale 320 m/s

 

Merci à Alves Eric pour sa contribution