À partir de 1943 et jusqu’à la fin de la guerre, l’Italie recevra 146 863 unités de la carabine Winchester M1. Elles seront d’abord parachutées aux partisans pour la lutte armée contre les Allemands. Lorsque la nouvelle armée italienne sera créée en 1943, elle intégrera les stocks des partisans et appréciera les carabines M1, qu’elle nommera officiellement Carabina « Winchester » M1 cal 7.62.

L’arme sera tellement appréciée par les Italiens que les Carabinieri l’utiliseront jusqu’aux années 90.

Il s’agit d’une carabine légère, conçue initialement pour la défense des équipages. La carabine équipait les effectifs dont le pistolet restait insuffisant pour se défendre contre une attaque. Elle utilise l’emprunt de gaz pour réarmer son cycle semi-automatique.

La munition 7.62x33mm, dérivée du .351 Winchester Self-Loading, est une munition de puissance intermédiaire, efficace jusqu’à 300 mètres et très précise jusqu’à 200 mètres. Elle a une portée supérieure à celle des pistolets mitrailleurs, qui étaient quasiment incapables d’atteindre de telles distances, à l’exception de modèles spécifiques comme le Beretta M38A ou le Danuvia M39.

L’arme était bien conçue : sa légèreté, sa maniabilité et sa fiabilité la rendaient très populaire auprès des troupes, dépassant le simple cadre de la défense pour lequel elle avait été conçue, allant jusqu’à équiper les parachutistes et les commandos de marine.

 

 

Spécifications techniques

Fonctionnement Semi-automatique
Calibre .30 (7,62 mm)
Munition .30 M1 (7,62×33 mm)
Cadence de tir 30 coups/min
Capacité 15 / 30 cartouches
Portée Pratique : 300 m / max : 2010 m
Masse 2,36 kg (2,50 kg pour la M1A1)
Longueur 904 mm (905 mm pour la M1A1)
Longueur du canon 450 mm (648 mm pour la M1A1)
Vitesse initiale 610 m/s

 

Merci à Alves Eric pour sa contribution