À partir de 1938, le Portugal prend la décision d’adopter le Mauser 98k comme unique fusil d’infanterie pour l’ensemble de ses troupes. En tant que dictature fasciste dirigée par Salazar, le Portugal favorise les intérêts de l’Allemagne en obtenant les droits de fabrication du Mauser 98k. Il était dans l’intérêt de l’Allemagne de concéder ces droits à un pays neutre mais amical. Il convient de noter que le Portugal, malgré cette alliance, maintient également des relations amicales avec l’Angleterre, devenant ainsi un lieu d’espionnage stratégique, avec Lisbonne devenant un repaire d’espions.

Les droits de fabrication étaient payés en matières premières directement envoyées en Allemagne. Le fusil m/938 a été fabriqué à Braço de Prata, dans la banlieue de Lisbonne. Identique au fusil Mauser 98k, le m/938 est équipé d’une culasse à verrou à 4 temps et d’un magasin interne de 5 coups. Il a été utilisé lors de la guerre d’outre-mer dans les colonies portugaises et a été ultérieurement remplacé par le fusil HK G3. Actuellement, le fusil m/938 sert de fusil de parade pour la Guarda Nacional Republicana (G.N.R) (gendarmerie) et le Colégio Militar (collège militaire).

 

Espingarda 8mm Mauser m/938

 

Spécifications techniques

Fonctionnement Manuel culasse à verrou
Calibre 7,92 mm
Munition 7,92×57 mm JS
Cadence de tir 15 coups/min
Capacité 5 cartouches
Portée Pratique : 400 m / Utile : 2 000 m / Max.: 4 000 m
Masse 3,9 kg
Longueur 1 110 mm
Longueur du canon 600 mm
Vitesse initiale 745 m/s

 

Merci à Alves Eric pour sa contribution