Pendant la Seconde Guerre mondiale, face au succès opérationnel des fusils à pompe Winchester Model 1897, le gouvernement américain décide d’acheter des fusils à pompe Stevens 520/620/620A en complément. Ces armes, conçues par John Browning et fabriquées par Stevens, rejoignent les troupes américaines aux côtés des Winchester Model 1897.

Les fusils à pompe Stevens étaient dotés d’un canon court, d’un magasin tubulaire, d’un bouclier thermique et d’une baïonnette, similaires aux caractéristiques du Winchester 1897. La version 620 était une version simplifiée du modèle 520, tandis que le modèle 620A était une version modifiée permettant de fixer une baïonnette. Au total, 12 000 unités de ces fusils à pompe Stevens ont été achetées par le gouvernement américain.

Ces armes ont été utilisées pendant la Seconde Guerre mondiale, la guerre de Corée et la guerre du Vietnam, avant d’être progressivement remplacées par des modèles tels que les fusils Mossberg et Remington. Leur fonctionnement à culasse à pompe, leur calibre de 12, et leur capacité de 6 cartouches en faisaient des armes polyvalentes adaptées aux engagements à courte portée. Les dimensions compactes et la capacité de fixation d’une baïonnette en faisaient des choix populaires pour le combat rapproché. Les fusils à pompe Stevens ont ainsi servi les forces armées américaines sur plusieurs fronts au cours du XXe siècle.

 

Fusil à pompe STEVENS 520/620/620A

 

Spécifications techniques

Fonctionnement Culasse à pompe
Calibre .12
Munition 12/70
Cadence de tir 15 coups/min
Capacité 6 cartouches
Portée 50 m
Masse 3.64 kg
Longueur 980 mm
Longueur du canon 510 mm
Vitesse initiale 390 m/s

 

Merci à Alves Eric pour sa contribution