La France, lors de la drôle de guerre, s’est rendu compte qu’elle manquait de moyens antichars légers pouvant être transportés par un seul homme. De son côté, l’Angleterre a réalisé qu’elle ne disposait pas de pièces d’artillerie légère antichar comme le 25mm Hotchkiss. Dans un accord mutuel, la France a échangé avec l’Angleterre les canons de 25mm contre les fusils Boys. Ces fusils sont devenus opérationnels durant la campagne de 1940 et se sont révélés efficaces contre les véhicules blindés légers allemands ainsi que les chars légers Panzer I et II, représentant la majorité des blindés allemands en 1940. Les Panzer III, IV et le Panzer T38 pouvaient également être vulnérables sous certains angles et à courte distance. Les fusils Boys ont particulièrement brillé lors des batailles de Stonne et de Dinan.

Les Forces françaises libres les ont utilisés jusqu’à la fin du conflit, les adaptant avantageusement dans leurs véhicules et automitrailleuses, qui étaient équipés au mieux de mitrailleuses.

 

 

Spécifications techniques

Fonctionnement Manuel
Calibre .55 (13,97 mm)
Capacité 5 obus
Masse 16,320 kg
Longueur 1 620 mm
Longueur du canon 914 mm
Vitesse initiale 1 005 m/s

 

Merci à Alves Eric pour sa contribution