Durant les années 1930, afin d’équiper sa gendarmerie (246 hommes) et son corps de volontaires (425 hommes), le Luxembourg, en raison du traité de Londres de 1867, devait renoncer à une armée, maintenir sa neutralité et voir les pays signataires (France, Pays-Bas, Empire Allemand) respecter l’intégrité et l’inviolabilité de ses frontières (accord non respecté lors de la Première Guerre mondiale par l’Allemagne). Le Luxembourg a acheté à la Fabrique Nationale d’Herstal le fusil 1924 pour remplacer ses vieux Mauser 1898 par un fusil plus moderne. Le fusil FN Herstal 1924 est une copie de la carabine Mauser 1898, dont la société Mauser a cédé la licence à la FN Herstal à cause du traité de Versailles. Il s’agit d’un fusil à culasse à verrou, avec un magasin interne de 5 cartouches. Le fusil FN Herstal 1924/30, comme le Mauser 1898 qu’il devait remplacer, connaîtra la résistance héroïque de huit heures face à trois divisions allemandes.

 

 

Spécifications techniques

Fonctionnement Culasse à verrou
Calibre 7.92 mm
Munition 7.92×57 mm
Cadence de tir 25 coups/min
Capacité 5 cartouches
Portée 1000 m
Masse 4 kg
Longueur 1000 mm
Longueur du canon 600 mm
Vitesse initiale 750 m/s

 

Merci à Alves Eric pour sa contribution