Le Royaume de Bulgarie, aspirant à créer une grande Bulgarie, se retrouve dans une situation géopolitique très tendue avec ses voisins, que les guerres balkaniques n’ont pas pu résoudre. Pour la Bulgarie, l’Empire Austro-Hongrois représente son plus grand allié géostratégique et politique. À la fin du 19e siècle, afin de remplacer ses fusils monocoup Peabody et Mauser 1871, la Bulgarie décide d’armer son armée avec le fusil moderne Mannlicher 1888. Elle commande à Steyr 140 000 fusils. Il s’agit d’un fusil à culasse à verrou 2 temps, une version antérieure à ce que deviendra le modèle M95, équipé d’un magasin interne par clip de 5 cartouches de type Mannlicher, chambré pour le calibre 8x50mmR.

Lors des événements de la Première Guerre mondiale, pour la Bulgarie, il était évident de s’allier avec l’Empire Austro-Hongrois afin de réaliser son rêve. En 1918, une armée épuisée par des années de guerre se trouve incapable de résister aux assauts des forces franco-serbo-grecques. Cependant, le fusil se révèle solide et a permis aux Bulgares de résister pendant de longues années sur le front de Salonique. Durant les années 30, la Bulgarie modernise les stocks restants en chambrant le calibre 8x56mmR à pointe spitzer. Le fusil est réutilisé lors des campagnes de 1941 contre les Yougoslaves et les Grecs, dans le but d’accomplir pour une dernière fois le rêve de la grande Bulgarie, puis en 1944 contre les Soviétiques.

 

Mannlicher M1888

 

Spécifications techniques

Fonctionnement Manuel, culasse à verrou 2 temps
Calibre 8 mm
Munition 8×50 mm R, 8x56mmR
Cadence de tir 15 coups/min
Capacité 5 cartouches
Portée Utile : 2 400 m
Masse 4.41 kg
Longueur 1 280 mm
Longueur du canon 765 mm
Vitesse initiale 619 m/s (8x50mmR), 750 m/s (8x56mmR)

 

Merci à Alves Eric pour sa contribution