Depuis la fin de la Première Guerre mondiale, l’Espagne suit attentivement l’évolution des fusils mitrailleurs, notamment le B.A.R 1918, le Madsen, le Hotchkiss 1909 et 1922, ainsi que le Chauchat 1915. En 1927, elle prend la décision d’adopter le fusil mitrailleur ASTRA-UNION, une conception nationale. Il est officiellement intégré aux forces armées espagnoles en 1929. Cependant, en raison de l’incertitude politique et de l’instabilité en Espagne dans les années 30, l’arme n’est pas largement adoptée jusqu’à la guerre civile, où elle joue un rôle plus symbolique. L’armée espagnole préfère alors le Hotchkiss 1922, produit localement à Oviedo, en raison de son coût de production plus économique.

Quant au fusil mitrailleur ASTRA-UNION 1927, son apparence générale rappelle celle du fusil mitrailleur Hotchkiss 1922. Bien que mécaniquement différentes, les deux armes ont inspiré les Espagnols. Fonctionnant à emprunt de gaz avec un verrouillage de la culasse par biellette, l’arme est alimentée par un peigne latéral de 15 cartouches. Le canon est doté d’un cache-flamme. Elle peut tirer en mode automatique (culasse ouverte) ou semi-automatique (culasse fermée), similaire à la FG42. L’arme comporte un ralentisseur de cadence intégré dans la crosse, qui, bien que fragilisant, est un mécanisme complexe ressemblant à une pièce d’horlogerie, représentant un véritable défi pour les armuriers de campagne. Ce ralentisseur limite la cadence à 150 coups par minute, une valeur particulièrement basse pour un fusil mitrailleur. Les Espagnols estiment cependant que cette cadence est adaptée au chargeur de 15 cartouches, permettant des tirs réguliers et précis. Malgré une finition soignée avec des pièces usinées, à la fin de la guerre civile espagnole, l’arme de l’ASTRA-UNION montre des signes de vieillissement, notamment en raison de la fragilité du mécanisme du ralentisseur de cadence. Pour cette raison, elle sera officiellement remplacée par le FAO.

 

Fusil Mitrailleur ASTRA-UNION 1927

 

Spécifications techniques

Calibre 7 mm
Munition 7×57 mm
Portée 1500 m
Cadence 150 coups/minute
Poids 11 kg
Longueur totale 1160 mm
Longueur du canon 560 mm
Vitesse de l’ogive 650 m/s

 

Merci à Alves Eric pour sa contribution