Suite à l’offensive japonaise en direction des Indes néerlandaises, le gouvernement hollandais, tout comme pour les Thompson modèle 1928, a acheté des armes disponibles immédiatement. Le fusil Johnson M1941 était un candidat malheureux pour l’adoption comme arme réglementaire dans l’armée américaine, face au M1 Garand. Pour la société Johnson, la commande hollandaise était une bouée de sauvetage pour sa survie. En effet, les Pays-Bas ont commandé 10 500 fusils semi-automatiques et 1 500 fusils mitrailleurs à la société Johnson par l’intermédiaire du gouvernement américain. Seulement 1 999 unités seront livrées avant que la situation ne se dégrade avec l’invasion japonaise et le théâtre pacifique en général. Les armes livrées ont combattu les Japonais jusqu’en 1945. Après son indépendance, l’Indonésie maintiendra les fusils Johnson jusqu’en 1953. Il s’agit d’un fusil semi-automatique de calibre 7.62, à court recul du canon et culasse rotative, avec un magasin interne de 10 cartouches alimenté par lames chargeurs ou manuellement.

 

 

Spécifications techniques

Fonctionnement Court recul
Calibre 7,62 mm
Munition 7,62x63mm (.30-06)
Cadence de tir 50 coups/min
Capacité 10 cartouches
Portée 1 000 m
Masse 4,31 kg
Longueur 1 165 mm
Longueur du canon 558 mm
Vitesse initiale 780 m/s

 

Merci à Alves Eric pour sa contribution