Le fusil semi-automatique conçu par Maroszek, l’ingénieur qui a également développé le fusil antichar wz.35, a débuté par des prototypes dès 1934. Vers 1936, le prototype était suffisamment avancé pour susciter l’intérêt de l’armée polonaise, qui a décidé d’investir dans le projet à partir de 1938. En cette année-là, l’armée polonaise a officiellement adopté le fusil semi-automatique sous le nom de Kbsp wz.38, avec l’intention à terme de remplacer les fusils à verrou dans ses rangs.

Cependant, seuls 150 exemplaires ont été produits à l’arsenal numéro 2 de Varsovie jusqu’en 1939, malgré les ordres donnés à l’usine de Radom de commencer la production en série. L’arme fonctionne selon le principe de l’emprunt à gaz, basé sur les brevets de Browning et de Petter. La culasse se verrouille en se logeant vers le haut de celle-ci. Le piston des gaz est une longue pièce de manœuvre similaire à celle du Mauser G41. Lors du recul, cette pièce de manœuvre saisit la culasse par une griffe, laquelle descend, se déverrouille, et l’ensemble recule sous l’effet des gaz.

 

 

Spécifications techniques

Fonctionnement Emprunt à gaz
Calibre 7,92 mm
Munition 7,92×57 mm
Cadence de tir 100 coups/min
Capacité Chargeur de 10 cartouches
Portée 1000 m
Masse 4,5 kg
Longueur 1 134 mm
Longueur du canon 625 mm
Vitesse initiale 865 m/s

 

Merci à Alves Eric pour sa contribution