Dès 1919, les Pays-Bas passent une commande à la société Vickers, ayant droit aux remontages et à la vente des pistolets DWM Luger Parabellum à cause des traités de Versailles. Les pistolets achetés seront envoyés aux Indes néerlandaises pour équiper les troupes de la KNIL. En 1923, une autre commande est passée pour équiper la marine néerlandaise. Puis, en 1928, une dernière commande est effectuée pour équiper les pilotes d’avions hollandais.

Au total, ce sont 14 000 pistolets Luger M.11 qui seront achetés par les Pays-Bas. La firme Mauser, s’étant affranchie des traités de Versailles après 1933, honorera directement la dernière tranche des pistolets Luger commandés. Ces armes participeront à toute la Seconde Guerre mondiale contre les Allemands et les Japonais, et finiront leur carrière durant l’indépendance de l’Indonésie.

Les pistolets Luger hollandais auront un marquage spécifique. Ces pistolets utilisent le court recul du canon avec un verrouillage de la glissière par genouillère. Ce sont des pistolets bien construits, fiables, dont la poignée a été astucieusement étudiée pour tirer de façon optimale.

 

 

 

Spécifications techniques

Fonctionnement Semi-automatique
Calibre 9 mm
Munition 9×19 mm Parabellum
Cadence de tir 20 coups/min
Capacité 8 cartouches
Portée 50 m
Masse 0,855 kg
Longueur 220 mm
Longueur du canon 103 mm
Vitesse initiale 350 m/s

 

Merci à Alves Eric pour sa contribution