Lors de la retraite allemande en 1918, les Allemands ont sollicité auprès des Pays-Bas le droit de passage, qui leur a été accordé à condition de se désarmer lors de leur traversée de la frontière néerlandaise. En conséquence, les Pays-Bas ont récupéré environ 800 mitrailleuses MG.08. Réactivées en 1925 sous le nom officiel de Spandau M25, elles ont été destinées à la lutte anti-aérienne. En effet, les Pays-Bas ont réalisé que les performances des avions avaient considérablement évolué, rendant le calibre 6.5 mm réglementaire insuffisant pour les missions anti-aériennes. Pour des raisons pragmatiques et économiques, ils ont opté pour la réutilisation des MG08 en stock, dont la réputation n’était plus à faire, que ce soit en termes de mitrailleuses ou de calibre. Il s’agissait de la dernière représentante du système Maxim. En mai 1940, 500 d’entre elles étaient encore opérationnelles dans la lutte anti-aérienne, mais elles ont montré des performances médiocres en raison d’un manque d’entretien, notamment des ressorts hélicoïdaux récupérateurs usés. De nombreuses mitrailleuses étaient déjà usées depuis la Première Guerre mondiale. Après 1940, elles ont été déployées dans le mur de l’Atlantique.

 

 

Spécifications techniques

Fonctionnement Culasse calée, système Maxim
Calibre 7.92 mm
Munition 7.92×57 mm Mauser
Cadence de tir 650 coups/min
Capacité Bande de 250 cartouches
Portée 1500 m
Masse 62 kg
Longueur 1180 mm
Longueur du canon 680 mm
Vitesse initiale 800 m/s

 

Merci à Alves Eric pour sa contribution