Le pistolet FN1900 a été un véritable tournant lors de son introduction au début du XXe siècle, au point que l’Empire chinois l’a adopté comme semi-réglementaire. Lorsque l’empire a chuté en 1911, les seigneurs de guerre ont poursuivi la production de clones plus ou moins fidèles du modèle FN-Herstal 1900, notamment dans les arsenaux de Shanghai pour les seigneurs de guerre et de Nanjing pour la République chinoise. De petits ateliers ont également profité des troubles internes pour fabriquer des copies.

La facilité de copie en rétro-ingénierie et les performances abordables de la munition calibre .32 du FN-Herstal en ont fait un choix attrayant. Une version agrandie a même été produite pour accueillir la cartouche 7,63x25mm réglementaire. Cependant, la qualité des clones chinois du FN1900 variait considérablement en fonction de leur provenance. Les tolérances de fabrication différentes signifiaient que les troupes chinoises pouvaient se retrouver avec plusieurs versions différentes du FN1900, dont les pièces et les chargeurs étaient souvent incompatibles entre elles.

Malgré une production assez importante, elle est restée insuffisante pour répondre aux besoins colossaux des armées chinoises.

 

FN1900 copie chinoise culasse ouverte

 

Spécifications techniques

Fonctionnement Simple action
Calibre 7,65 mm
Munition 7,65×53 mm
Cadence de tir 25 coups/min
Capacité 7 cartouches
Portée 50 m
Masse 0,625 kg
Longueur 172 mm
Longueur du canon 102 mm
Vitesse initiale 280 m/s

 

Merci à Alves Eric pour sa contribution