En 1941, en raison des restrictions sur le marché international des armes, l’Empire japonais a soutenu des initiatives privées pour la production d’armes. Benji Hamada, armurier de profession, a ainsi fondé son entreprise, la NIPPON JUKI KABUSHI GAISHA. Monsieur Hamada a proposé deux pistolets simples action à culasse non calée, inspirés du FN Herstal 1910, avec le ressort récupérateur autour du canon. Le gouvernement japonais a encouragé Hamada à poursuivre ses recherches en lui fournissant des matières premières.

Deux modèles ont été conçus et rapidement adoptés par l’armée après des tests. Le premier modèle, appelé type 1, ressemblait au FN Herstal 1910 et était chambré en calibre 7.65 court avec une capacité de 9 coups. Il a été produit à 4000 unités. Le deuxième modèle, appelé type 2, était une version remaniée avec un retardateur d’ouverture de la culasse et était chambré en calibre 8mm Nambu avec une capacité de 6 coups. Il a été produit à 1500 unités.

La plupart de ces pistolets ont été envoyés sur le front chinois. Ils étaient réputés pour leur fiabilité et leur qualité de construction.

 

Pistolet hamada

 

Spécifications techniques

Fonctionnement Culasse non calée, simple action, semi-automatique pour le type 1
Retardateur à l’ouverture de la culasse, semi-automatique et simple action pour le type 2
Calibre 7.65mm
8mm
Munition 7.65×17 mm SR (32 ACP)
8x22mm Nambu
Cadence de tir 20 coups/min
Capacité 9 cartouches pour le type 1
6 cartouches pour le type 2
Portée 50 m
Masse 0.650 kg
Longueur 165 mm
Longueur du canon 90 mm
Vitesse initiale 290 m/s

 

Merci à Alves Eric pour sa contribution