Le Portugal a pris la décision d’adopter en 1938 le pistolet-mitrailleur Steyr MP34, désigné comme m/938, pour équiper son armée. Il s’agit d’une arme de qualité supérieure, une version luxueuse du MP28, avec des pièces usinées et des finitions soignées. Le chargeur est latéral, la culasse n’est pas calée, offrant la possibilité de tirer soit en mode coup par coup, soit en automatique, en calibre 7.65 Parabellum. En raison du coût élevé, le Portugal a acquis un lot initial. Dans les années 40, dans le souci d’uniformiser son calibre, le Portugal a décidé d’acquérir un dernier lot en 9mm Parabellum, désigné m/942. Au total, on estime que le Portugal a acheté environ 3000 unités, toutes calibres confondus. Face aux besoins croissants de la guerre outre-mer, le pistolet-mitrailleur Steyr s’est révélé insuffisant, conduisant à l’adoption du pistolet-mitrailleur m/948 (une synthèse du MP40 et du M3 Grease Gun), fabriqué à Braço de Prata, ainsi que de l’UZI.

 

Pistola-metralhadora Steyr m/938

 

Spécifications techniques

Fonctionnement Culasse non calée semi ou automatique
Calibre 7.65mm / 9mm
Munition 7.65x21mm Parabellum / 9×19mm Parabellum
Cadence de tir 600 coups/min
Capacité 30 cartouches
Portée 150 m
Masse 4.4 kg
Longueur 850 mm
Longueur du canon 200 mm
Vitesse initiale 400 m/s

 

Merci à Alves Eric pour sa contribution