Les pistolets-mitrailleurs SIG M1920 ont été acquis par le gouvernement japonais pour équiper son armée. Face à une résistance farouche et des combats urbains lors de l’invasion de la Chine, les soldats japonais se sont retrouvés dans une situation délicate, poussant le gouvernement à une décision urgente : équiper rapidement ses pelotons en pistolets-mitrailleurs pour maintenir leur avantage. À la suite du traité de Versailles, le choix s’est porté sur le MP1920 produit par SIG. Ce dernier, chambré en calibre 7,63 Mauser pour correspondre à celui de l’ennemi, a été désigné sous le nom de « BE » (Bergmann) Shinki en attendant l’arrivée du type 100. Ce pistolet-mitrailleur, en forme de mousqueton, est équipé d’une culasse non calée et d’un chargeur droit latéral, constituant une évolution directe du MP18 allemand. Les pistolets-mitrailleurs BE Shinki ont été utilisés tout au long de la guerre.

 

 

 

Spécifications techniques

Fonctionnement Automatique, culasse non calée de type blow-back
Calibre 7,63 mm
Munition 7,63×25 mm
Cadence de tir 500 coups/min
Capacité 50 cartouches
Portée 150 m
Masse 4,1 kg
Longueur 810 mm
Longueur du canon 200 mm
Vitesse initiale 400 m/s

 

Merci à Alves Eric pour sa contribution