De cette appellation fourre-tout qui ne rend pas justice et honneur aux armes fabriquées dans la région d’Eibar en Espagne basque, il s’agit d’une commande en urgence de revolvers par l’État français aux entreprises espagnoles pouvant fournir rapidement et en grande quantité. Il s’agira de deux types de revolvers distincts, puis de multiples variations différentes du même revolver, telles que le bronzage, les plaquettes, l’anneau de dragonne, etc. Les revolvers sont des copies du Smith and Wesson Military and Police Hand Ejector et aussi des copies du Colt New Service et du Colt Police Positive. Le point commun de tous ces revolvers est le calibre en 8mm92, avec un barillet basculant à éjection collective des douilles. Les fabricants sont Hermanos Orbea (type Smith and Wesson), Arizmendi (S&W et Colt), Trocaola (S&W), Garate Anitua (Colt), Beistegui Hermanos (S&W), Antonio Errasti (Colt), entre autres. Ces revolvers sont bien finis, souffrant rarement de défauts de fabrication. Les utilisateurs ont apprécié la fiabilité et la robustesse durant la Grande Guerre. La France recevra 482 000 unités. Les revolvers continueront leur carrière jusqu’à la Seconde Guerre mondiale. Après l’armistice, ces revolvers serviront tous les camps belligérants, la Résistance française, le maquis, le régime de Vichy et sa milice, les forces françaises libres ainsi que les troupes allemandes. Ils finiront leur carrière lors des guerres coloniales françaises.

 

Revolver "Espagnol"

Revolver « Espagnol »

 

Spécifications techniques

Fonctionnement Simple action et double action
Calibre 8 mm
Munition 8x27mm (8mm92)
Cadence de tir 25 coups/min
Capacité 6 cartouches
Portée 50 m
Masse 0.890kg type S&W 1kg type colt
Longueur 240 mm type S&W 245mm type colt
Longueur du canon 110 mm type S&W 114mm type colt
Vitesse initiale 210 m/s

 

Merci à Alves Eric pour sa contribution