Il s’agit d’un revolver conçu par Nagant pour la Gendarmerie du Grand-Duché de Luxembourg. En effet, le Luxembourg avait renoncé à une armée depuis le traité de Londres de 1867, ne laissant qu’une force de police pour la gestion de l’intérieur. Les gendarmes luxembourgeois ont été équipés du revolver Nagant jusqu’en 1903, avant qu’il ne soit peu à peu remplacé par le pistolet FN Herstal 1900. Le revolver a connu l’invasion allemande pendant la Première et la Seconde Guerre mondiale. Les gendarmes luxembourgeois, avec les autres forces en présence, ont effectué une résistance héroïque de huit heures contre trois divisions allemandes. Avant que la Gendarmerie du Grand-Duché ne soit dissoute, les Allemands avaient encore comptabilisé 37 revolvers Nagant 1884. Il s’agit d’un revolver conçu par l’établissement Nagant, de calibre 9.4 mm, à simple et double action, avec un barillet fixe et une baguette éjectrice montée sur fléau, caractéristiques de la maison Nagant. Il a été conçu avec soin et était très résistant. La particularité du Nagant 1884 est qu’il pouvait recevoir une baïonnette grâce à un adaptateur inventé en 1927. La munition 9.4 mm Nagant était à poudre noire et efficace à courte distance.

 

 

Spécifications techniques

Fonctionnement Simple action et double action
Calibre 9.4 mm
Munition 9.4×22 mmR
Cadence de tir 25 coups/min
Capacité 6 cartouches
Portée 50 m
Masse 0.9 kg
Longueur 285 mm
Longueur du canon 160 mm
Vitesse initiale 280 m/s

 

Merci à Alves Eric pour sa contribution