Afin d’équiper la nouvelle armée de volontaires luxembourgeois qui seront intégrés à la brigade belge PIRON, l’Angleterre a décidé de fournir l’excellent revolver Webley Mark VI de calibre .455. En effet, ce revolver avait été retiré de l’inventaire de l’armée britannique, qui l’avait remplacé par les revolvers Webley Mark IV et Enfield Mark II, tous deux en calibre 38/200. Le revolver deviendra l’arme de poing réglementaire de la nouvelle armée luxembourgeoise jusqu’à son remplacement par le FN GP35 dans les années 1950. Il s’agit d’un revolver à brisure imposant, contenant un barillet avec 6 chambres. Il est solide et résistant, ayant fait ses preuves durant la Première Guerre mondiale, où la munition .455 Webley s’est révélée redoutable. Cependant, l’arme est lourde et encombrante. Malgré cela, le revolver est d’une utilité primordiale, et les officiers et sous-officiers luxembourgeois de la nouvelle armée ont apprécié sa compagnie, en faisant leur arme de poing réglementaire.

 

 

Spécifications techniques

Fonctionnement Simple et double action
Calibre 11.55 mm (.455)
Munition 11.6×19 mmR
Cadence de tir 25 coups/min
Capacité 6 cartouches
Portée 50 m
Masse 1.1 kg
Longueur 286 mm
Longueur du canon 152 mm
Vitesse initiale 230 m/s

 

Merci à Alves Eric pour sa contribution