URSS, 1936-37

Submersibles côtiers légers Série XII/XII bis

Seconde série de submersibles côtiers légers, construits en masse, les unités de cette série n’avaient plus comme impératif de pouvoir s’installer uniquement sur des rails en sections préfabriquées. Par conséquent, elle pouvaient être plus vastes, mieux armées, entre autres. En fait, elles profitaient surtout d’un doublement de leur autonomie, passant à prés de 2000 milles nautiques. construits à Leningrad, les 4 premiers ( série XII ) furent acceptés en service en 1938. Trois seront transférés en arctique en 1939, et renommés M171, 172 et M401. Le second sauta sur une mine en mer de Barentz en 1943.

 

M87, série XII, en 1941

M87, série XII, en 1941

Les 45 unités de la série de masse suivante, les XII bis, seront équipés de nouveaux kiosques et de réservoirs de mazout plus importants (3000 milles nautiques). Ils furent construits dans trois chantiers et affectés à la Baltique. 17 seront perdus au combat. En 1938, un navire de ce type fut prélevé pour servir à des expérimentations sur les nouveaux moteurs diesels à circuits fermés (brevet du Dr. Walter). Mais il ne fut jamais opérationnel, et les essais se poursuivirent après la guerre.

 

Spécifications techniques

Déplacement 210 t. standard -261 t. Pleine Charge
Dimensions 44,50 m long, 3,30 m large, 6,07 m de tirant d’eau
Machines 2 hélices, 1 diesel et 1 mot. elect., 800/400 cv.
Vitesse maximale 13,5 nœuds surface/ 7,7 nœuds plongée
Blindage Aucun
Armement 1 canon de 45, 1 ML 12,7 mm AA, 2 TLT 533 mm ( poupe )
Équipage 20